LIVRAISON EN FRANCE OFFERTE SANS MINIMUM D’ACHAT

0

Votre panier est vide

Quel pays a l’arme la plus puissante ?
janvier 15, 2023

Quel pays a l'arme la plus puissante ?

5 minutes de lecture

Une arme est un outil (physique ou numérique) ou un dispositif autonome (un piège, une mine…) ou un organisme (arme biologique) destiné dans sa conception ou dans son utilisation à neutraliser, à blesser ou à tuer un être vivant, ou à causer une destruction matérielle. Elles ont également des finalités dérivées, telles que cérémonies et fêtes, marques de statut social. Dans les armes de guerre, on distingue trois grandes catégories : les armes non conventionnelles (à savoir les armes nucléaires, chimiques et biologiques), les armes conventionnelles (toutes les autres armes), les armes numériques ou cyber(cyberguerre). Mais de ces armes, laquelle est la plus puissante et quel pays détient cette arme proclamée la plus herculéenne ? Cet article vous dit tout sur les moindres détails.

Passez faire un tour dans notre boutique pour acheter des produits militaires (ceinturon armée, chargeur solaire survie, cagoule camouflage decathlon ...) et profitez de nos offres promotionnelles !

Pelle-pliante

Le pays en possession de l’arme la plus puissante du monde

Les Grand pays ont tous leurs propres armes puissantes, la course à l'armement est lancée. Mais de toutes les armes déjà testées, la Russie possède l’arme la plus puissante du monde qui s’appelle : la Tsar Bomba ou RDS-202 ou Objet 602. C’est une bombe à hydrogène conçue par l’industrie nucléaire de l'Union soviétique.

Atteignant 57 mégatonnes de TNT, elle est l'arme de destruction massive la plus énergétique jamais utilisée. La bombe est larguée par un bombardier Tupolev Tu-95 modifié (rendu étanche, débarrassé d'une partie de ses réservoirs, recouvert d'une peinture blanche réfléchissante pour limiter l'effet des rayonnements provoqué par la bombe et pourvu d’une découpe dessous pour pouvoir transporter la bombe à l’extérieur, vu sa taille) à environ 13 kilomètres d'altitude.

Elle explosa le 31 octobre 1961 à 3,7 km environ au-dessus du « site C » de l'archipel de la Nouvelle-Zemble dans l'Arctique russe, alors soviétique. Elle fut larguée après une interruption de deux années d'essais atmosphériques « à la suite d'un accord tacite avec les États-Unis et la Grande-Bretagne » et représente l'apogée de la course aux armements nucléaires qui, avec la crise des missiles de Cuba, aboutit à la « Détente ».

Des vêtements militaires sont en ventes dans notre boutique en ligne. Venez découvrir !

La description de la bombe :

Le développement d'une bombe à hydrogène dotée d'une telle énergie par les Soviétiques prend source dans l'avancée américaine dans ce domaine, Castle Bravo, plus puissante bombe américaine conçue, ayant explosé en 1954.

La Tsar Bomba était une bombe H conçue à l'origine comme une bombe à trois étages, dite « FFF » (fission-fusion-fission), mais finalement réduite en une bombe de type fission-fusion. D’une énergie d’environ 57 mégatonnes, elle est à ce jour la bombe la plus énergétique à avoir explosé.

Elle fut conçue à l’Institut panrusse de recherche scientifique en physique expérimentale par une équipe de physiciens comprenant notamment Andreï Sakharov. Elle avait une masse de 27 tonnes, une longueur de huit mètres et un diamètre de deux mètres.

L'engin fut réalisé afin de servir de base à des bombes de 100 Mt (soit 100 millions de tonnes de TNT, selon le souhait de Nikita Khrouchtchev qui déclarait déjà, dans ses discours, que l’URSS disposait d’une telle bombe). Comparaison des rayons de la boule de feu de quelques armes nucléaires. Les effets de souffle s'étendent bien au-delà de la boule de feu.

Le troisième étage en uranium, destiné à produire l'énergie additionnelle pour atteindre la puissance de 100 Mt, ne fut pas utilisé pour le test, mais remplacé par du plomb inerte, afin de limiter son énergie à 50 Mt et de réduire les effets des retombées radioactives. L'explosion de la bombe FFF (au maximum de sa puissance) aurait engendré une augmentation de 25 % des retombées radioactives mondiales depuis l’invention de la bombe nucléaire.

Elle aurait sans aucun doute provoqué une catastrophe écologique immense et causé des dégâts sur des centaines de kilomètres à la ronde. L’engin expérimental tirait son énergie à 97 % de la fusion thermonucléaire, ce qui indiquerait que la structure de la bombe (de son étage primaire, une bombe à fission dopée, ou une « petite » bombe H) incorporez un feuillet d'éléments fission-fusion-fission, d'une énergie totale de fission de 1,7 Mt ou « 5 yottawatts ».

Effet de la bombe :

Larguée à environ 13 000 m d'altitude, la bombe chuta sur plus de 8 000 mavant d'exploser à 11 h 32 (heure de Moscou), le 30 octobre 1961, à une altitude de 4 000 m au-dessus de la cible et 4 200 m au-dessus du niveau de la mer, lors d’un test dans l’archipel de la Nouvelle-Zemble (océan Arctique). Elle fut larguée d’un bombardier Tu-95, piloté par Andreï E. Dournovtsev.

  • La bombe était équipée d’un système de parachutes afin de permettre au bombardier de s’éloigner à une distance de sécurité de la zone d’explosion. L’éclair de l’explosion fut visible à plus de 1 000 km du point d’impact et le champignon atomique en résultant parvint à une altitude de 64 km et atteignit un diamètre de 30 à 40 km. Même avec leur distance, les pilotes rapportent que l'avion chuta d'un kilomètre au moment de l'explosion.
  • Au point zéro, tout était effacé, le sol fut nivelé et faisait penser à une « patinoire ». Des maisons de bois furent détruites à des centaines de kilomètres, d’autres perdirent leur toit. La chaleur fut ressentie à 300 km. La Tsar Bomba pouvait infliger des brûlures au troisième degré à plus de 100 km de distance, alors que la zone de destruction complète se situait dans un rayon de 30 km, et la zone de dommages importants à un rayon de 40 km.
  • La puissance de l’explosion fut estimée à 57 Mt par les États-Unis. Plus tard, les scientifiques russes annoncent une énergie de 50 Mt. Par comparaison, la bombe Little Boy avait une énergie de 13 à 16 kt (0,013 à 0,016 Mt), soit 3 125 fois moins (estimation basse). Les Soviétiques auraient limité l'énergie, initialement prévue à 100 Mt, afin, selon les mots de Khrouchtchev, « de ne pas briser tous les miroirs de Moscou ». La perturbation atmosphérique produite par l'explosion fait trois fois le tour de la Terre.
quel-pays-a-l-arme-la-plus-puissante

Ou trouver des articles militaires ?

Bref, si vous êtes à la recherche d'objets militaires, que vous voulez vous engager dans l’armée, ou que vous ne cherchez que des accessoires de l’armée, juste parce que vous êtes admirateur, visitez le lien Surplus-Militaires. Vous trouverez des articles de votre choix. Vous ne serez pas déçu !


Rejoignez l'escadron