Livraison en France offerte à partir de 39,90€ d'achats !

0

Votre panier est vide

quels-sont-les-missiles-français
novembre 30, 2022

Quels sont les missiles français ?

7 minutes de lecture

La guerre en Ukraine réveille et fait raviver la course aux missiles dans le monde. Depuis qu’elle a commencé en février 2022, les rapports diplomatiques se retrouvent plus que bouleverser. Jusqu’à maintenant, le missile nucléaire est utilisé comme étant une arme de dissuasion. Les puissances nucléaires l’utilisent parfois en guise de dissuasion politique.  Cependant, juste avant 2020 à fin 2019, plusieurs missiles ont été utilisés dans plus d'une douzaine de conflits dans le lancement des ogives chimiques ou conventionnelles. Découvrez dans cet article les différents types de missiles à la possession de la France.

Passez faire un tour dans notre boutique pour acheter des produits militaires (ceinturon armée, chargeur solaire survie, pantalons militaires homme ...) et profitez de nos offres promotionnelles !  

ceinture-militaire

Quels missiles possèdent la France ?

La France est à la possession de différents missiles à son actif. Il est à noter que des zones d’ombre existent sur l’acquisition et le nombre véritable qui sont classés parfois comme secret défense. Mais, des documents et des donnés vérifiables viennent à se savoir.

Voici quelques missiles dont possède le pays français :

  • AA-20 (missile air-air français) ;
  • Apache (missile de croisière français développé par MBDA) ;
  • AS 15 TT (missile anti-navire français) ;
  • AS-30L (missile air-sol français) ;
  • AS-20 (missile air-sol français) ;
  • ASMPA (missile nucléaire français) ;
  • Crotale (missile surface-air français) ;
  • Eryx (missile antichar français) ;
  • Exocet (missile antinavire français) ;
  • ENTAC (missile antichar français) ;
  • Hadès (missile nucléaire tactique français) ;
  • M1 (missile balistique français) ;
  • M2 (missile balistique français) ;
  • M4 (missile balistique français) ;
  • M5 (missile balistique français) ;
  • M20 (missile balistique français) ;
  • M45 (missile balistique français) ;
  • M51 (missile balistique français) ;
  • Malaface (missile porte-torpille français) ;
  • Malafon (missile porte-torpille français) ;
  • Maruca (missile surface-air français) ;
  • Masalca (missile surface-air français) ;
  • Masurca (missile surface-air français) ;
  • MGM-21 (désignation américain du missile antichar français Nord SS.10) ;
  • MGM-32 ENTAC (désignation américain du missile antichar français ENTAC) ;
  • MICA (missile air-air français), Milan (missile antichar français) ;
  • Mistral (missile sol-air français portable) ;
  • PARCA (it) (missile antiaérien français) ;
  • Pluton (missile nucléaire tactique français) ;
  • R051 (missile air-air expérimental français) ;
  • R510 (missile air-air français) ;
  • R511 (missile air-air français) ;
  • R530 (missile air-air français) ;
  • R550 Magic (missile air-air français) ;
  • R550 Magic II (missile air-air français) ;
  • S2 (missile balistique français, période 1971-1982) ;
  • S3 (missile balistique français, période 1980-1996) ;
  • 11 (missile antichar français) ;
  • SS-12 (missile antinavire français) ;
  • Super 530 (missile air-air français) ;
  • VE10 Aigle (missile français).

Quel est le plus gros missile français ?

Le missile M51 détient le record du plus gros missile français. Il est de type mer-sol-balistique-stratégique (MSBS). C’est le fruit de l’investissement de l’État avec Ariane Group et ses partenaires Safran (Herakles et Sagem), DCNS et Thales et de sous-traitants issus de nombreuses PME. 3 milliards d’euros ont été consacrés pour la production depuis 2016. Ce dernier dispose d'une puissance de frappe équivalant à 1 000 fois de la bombe nucléaire d’Hiroshima.

Ce missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) possède une longueur de 12 m, de diamètre de 2,3 m, pesant 54 tonnes au lancement dont l'ogive, dune altitude de croisière apogée de 1 200 km et de précision de 200. Il peut contenir jusqu'à 10 têtes nucléaires 75 de 110 kt remplacées par des TNO de 100 kt en 2015. Les structures sont en fibre de carbone/époxy bobinée. Ses Moteurs de 3 étages à propergol composite à perchlorate d'ammonium solide de 180 t de poussée peuvent atteindre une vitesse de mach 25 (30 000 km/h) avec une portée estimée de 9 000 km à 10 000 km.

Le système de guidage se fait via l’inertiel recalé par visée stellaire. Son lancement se fait par détonation lancé depuis des SNLE-NG en plongée. Il dispose dune forte capacité d’évolution et d’adaptation aux menaces avec une durée de vie supérieure à trente ans. Le missile M51 dispose d’une capacité d’emport accrue  dont le nombre maximum de têtes passe de 6 à 10. Avec un coût à l'unité de 120 millions d'euros (développement inclus), Ariane Group se qualifie comme étant son principal constructeur. Plusieurs versions ont été conçues comme pour le M51.1, le M51.2 et plus récemment le M51.3.

Tenant compte de la composante océanique et des contraintes financières du budget, les missiles ont ainsi été décidés préalablement. Le premier vol expérimental du missile (sans arme) a été effectué le 9 novembre 2006. Avec une vitesse accrue allant jusqu’à Mach 25 de Biscarrosse, il a atteint son point d’impact se situant a l'Atlantique nord, au large des côtes américaines a environ un quart d'heure plus tard. Il a été mis en service depuis le 27 septembre 2010.

Visiter notre boutique en ligne Surplus militaires pour faire votre achat de bijoux et de décorations militaires.

Quels sont les missiles nucléaires français ?

Depuis la fin des années 1960, la force de dissuasion nucléaire française se base sur des principes: Permanence, suffisance, souplesse. Cette dissuasion a pour but de protéger les intérêts vitaux de la France face aux plusieurs menaces étatiques. Le montant pour le développement et les recherches des missiles s'élève à lui seul d’une valeur de 3,6 milliards d'euros, selon le projet de loi de finances en 2015. Cette somme correspond  11 % du budget de la défense avec 0,17 % du PIB.

Selon les termes du TNP, la France est l'une des cinq puissances nucléaires mondiales. L'arsenal nucléaire français a été réduit de moitié depuis les années 1980. Il compte aujourd’hui au nombre de 300 ogives nucléaires. Selon Les Décodeurs, publié le 21 février 2015 à 07h09 - Mis à jour le 23 février 2015 à 16h33 : « 300, c'est le nombre de têtes nucléaires que possède le pays », selon l’ancien président de la république française François Hollande. Un chiffre proche de celui qu'avançait l’ancien président de la république française Nicolas Sarkozy en 2008 (« moins de trois cents têtes »). Signataire du traité de non-prolifération nucléaire (TNP), la France a diminué de moitié le volume de ses armes nucléaires depuis la fin de la guerre froide, selon un rapport du Sénat datant de 2010.  

Actuellement, la France dispose de deux composantes : une navale et une aérienne. Elles se répartissent dans 48 missiles M51 et 54 ASMPA (missile air-sol de moyenne portée améliorée). La marine basée à l'île Longue, près de Brest dont certains avions est à la charge de la force océanique nucléaire française. De nos jours, disposer des missiles balistiques dans des sous-marins lanceurs est considérée comme la moins risquée. Les trois lots de seize missiles M51 (dont 48 au total) sont portés par les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engin (SNLE) de la marine française : Le Triomphant, Le Téméraire, Le Vigilant et Le Terrible. Simultanément, trois d’entre eux doivent patrouiller pendant qu'un autre est en entretien. Le sous-marin nucléaire lanceur d’engins est connu par son invulnérabilité à savoir sa discrétion et sa mise en œuvre.

En 2015, ils comporteront des têtes nucléaires océaniques (TNO), ogive thermonucléaire. Les forces aériennes nucléaires quant à elle est dirigées par l'armée de l'air. Elles comprennent deux escadrons de Mirage-2000N et de Rafale (emportant depuis les années 2010 des missiles air-sol moyenne-portée améliorés (ASMP-A)), ainsi qu'une flottille destinée au porte-avions sont à la charge des ASMPA. Ces derniers équipent les avions de combat. Les missiles dotés de la tête nucléaire aéroportée (TNA) peuvent parcourir 500 kilomètres avant de toucher une cible. Sa puissance serait de 300 kilotonnes. Créée en 1978, la Force aéronavale nucléaire (FANu) est connue comme étant une troisième branche de son arsenal nucléaire offrant un appui aux Rafales depuis le porte-avions Charles-de-Gaulle.

quels-sont-les-missiles-français

Est-ce que la France a des missiles balistiques ?

Un missile balistique est un engin qui peut lancer une ou plusieurs armes de trajectoire balistique. La phase de propulsion précède la phase balistique. Sous l’effet d’un moteur-fusée, le missile se propulse à la vitesse nécessaire pour atteindre la cible pour une trajectoire essentiellement spatiale. Pour prouver sa crédibilité nécessaire à la dissuasion; à son tours, la France développe ses compétences dans le domaine spatial. 

En 1971, un programme de développement du missile M51 s'y inscrit dans son évolution. La France dispose de nombreux missiles balistiques. Il s’agit ici du missile M51 de type mer-sol balistique stratégique. L’histoire du missile balistique français commence au début des années 1990. Leurs fabrications ont été rendues possibles grâce à l’intervention des États-Unis. Le savoir-faire nucléaire s'est répandu dans le monde. La filière industrielle M51 concerne plus de 450 industriels français. Le chiffre de 100 000 emplois en France a été avancé par la Cour des comptes en 2012. 20 euros d’achats induits est généré par 1 euro investi dans le spatial, d’après Euroconsult.

La première version M51.1 emporte des ogives furtives TN 75 de 110 kt. Une version améliorée M51.2 voit le jour à partir de 2016. Il est équipé de nouvelles TNO de 100 kt via son système d'espacement des têtes intégrées à la partie haute du missile. Il est capable d’atteindre plusieurs objectifs éloignés sur 220 × 60 km2 soit 13 200 km2. Il est prévu qu’une version plus améliorée M51.3 sera une mise en service en 2025. Depuis 2014, il est encore en cours de recherche et développement mais prévoit l’emport d’une charge utile (tête nucléaire et aide à la pénétration) et une rénovation du troisième étage.

Quelles sont les différentes catégories des missiles ?

Un missile est une arme à propulsion pouvant être guidée à distance pouvant emporter une charge militaire. Il est souvent lié à l'arme et à la dissuasion nucléaire. Les missiles sont le plus souvent associés à la notion d'arme de destruction massive. Cette notion désigne les armes radiologiques, bactériologiques, chimiques et nucléaires développées au cours des années de la guerre froide. Il existe quatre catégories principales de missiles dans le monde. Découvrez-les un par un.

Missiles balistiques

Les missiles balistiques armés d'ogives militaires conventionnelles pouvant atteindre une vitesse de Mach 20 de portée de quelques dizaines de kilomètres à plusieurs milliers de kilomètres.

Missiles tactiques

Les missiles tactiques à très courte portée allant jusqu’à quelques dizaines de kilomètres. Ils sont utilisés sur le champ de bataille pour la destruction des engins blindés ou des avions.

Missiles de croisière

Les missiles de croisière sont subsoniques avec une portée de quelques centaines de kilomètres. Ils sont volants à très basse altitude leur rendant indétectable.

Missiles hypersoniques

Les missiles ou planeurs hypersoniques peuvent atteindre une très grande vitesse supérieure à Mach 5 propulsés par des statoréacteurs pouvant voler à plus basse altitude.

Où trouver des articles militaires de première qualité ?

Êtes-vous à la recherche d’articles militaires pratiques et durables ? Choisissez d’effectuer votre achat chez Surplus militaire. Notre boutique propose une grande variété d’accessoires militaires et de vêtements destinés aux militaires des forces armées. Outre, des offres intéressantes que nous proposons, vous pouvez bénéficier d’une livraison gratuite après avoir payé un certains prix. N’hésitez pas à visiter le site de notre boutique si ces propos vous semblent amphigouriques.


Rejoignez notre armée