Livraison en France offerte à partir de 39,90€ d'achats !

0

Votre panier est vide

quelles-sont-les-unités-militaires
novembre 27, 2022

Quelles sont les unités militaires ?

5 minutes de lecture

D'une manière générale, au niveau international, une unité militaire est une grande unité, comptant généralement entre 10 000 et 30 000 soldats et représentant la plus petite unité capable d'opérations autonomes. Dans la plupart des armées, un corps d'armée est composé de plusieurs unités et chaque unité est composée de plusieurs régiments ou brigades. Mais quelles sont les différentes unités militaires qui existent ? Cet article vous informera de tout dans les moindres détails.

Visiter notre boutique en ligne Surplus militaires pour faire votre achat de besace militaire et bien d'autres équipements militaires.

treillis-de-combat

 Les unités militaires : pour la France

On distingue plusieurs unités militaires françaises : l’armée, la marine, l’unité interarmes et l’unité propre à chaque arme.

Que ce soit des tenues, des accessoires ou des décorations ou même des bijoux de styles militaires, Surplus-Militaires est là pour vous ! Venez choisir ce qu'il vous faut !

Armée :

  • Le système divisionnaire trouve son origine dans la réforme des armes enrôlée en France à la fin de l'Ancien Régime. Son principe est de lier une part d'infanterie, une autre de cavalerie et une dernière d'artillerie dans un même ensemble afin d'autoriser la combinaison de ces forces sous la forme d'une petite armée indépendante.
  • Exploitée pendant les guerres révolutionnaires, cette organisation des armées sera habilement utilisée par Napoléon Bonaparte dès la première campagne d'Italie (1796-1797). Il usera alors du système divisionnaire pour disperser son armée dans la plaine du Pô, pour y réduire ses temps de déplacement et alléger les problèmes logistiques, tout en gardant la faculté de la regrouper à l'occasion des batailles.
  • Par la suite, des divisions sont devenues spécifiques en fonction des régiments qui les composent. Aussi, par exemple, de simples divisions d'infanterie sont devenues « blindées » en ajoutant des régiments de chars, « motorisées » en embarquant l'infanterie dans des camions de transport, « mécanisées » en l'embarquant dans des véhicules de type VAB ou « parachutistes » en larguant les hommes en parachute.
  • En dehors de cette notion combattante, une division militaire territoriale (DMT) fut à partir des années 1960, la subdivision administrative d'une région militaire, en un certain nombre (variable) desquelles était découpé le territoire national.
  • Le 1er juillet 1999, l'Armée de terre française se réorganise dans le cadre de la professionnalisation des armées. En raison de la réduction des effectifs, les divisions sont supprimées et remplacées par des brigades. Ces brigades reprennent pour la plupart les traditions des anciennes divisions. En cas de besoin, quatre « états-majors de force opérationnelle » (EMF) permettent de constituer des divisions pour des interventions militaires lourdes.
  • Le 1er juillet 2016, le plan de réorganisation de l'Armée de terre, nommé Au contact, marque le retour du niveau divisionnaire. Les 1re et 3e divisions sont recréées, elles encadrent chacune trois brigades (deux brigades blindées, deux brigades médianes et deux brigades légères) ainsi que les unités françaises de la brigade franco-allemande. Ces deux grandes divisions interarmes constituent la force Scorpion. Chaque division compte environ 25 000 hommes. Onze commandements spécialisés, de niveau divisionnaire, sont également créés.

Dans l'Armée de terre, l'expression division militaire peut donc désigner :

  • Soit une unité militaire, qui est depuis le milieu du XIXe siècle une unité interarmes, c'est-à-dire composée d'éléments appartenant à plusieurs armes (infanterie et artillerie en général ou cavalerie et artillerie) ;
  • Soit une unité territoriale, autrement dénommée « région militaire » correspondant à une organisation militaire du pays, indépendamment des forces qui y sont stationnées.

Il est donc indispensable d'indiquer à quelle période l'on se réfère et s'il s'agit d'une division des forces ou d'une division territoriale.

Marine :

Dans un contexte naval, une division est une subdivision de l'escadre. Elle se compose généralement de quatre à six grands navires de guerre. L'unité est généralement commandée par le contre-amiral ou le vice-amiral.

Unités interarmes :

  • Groupe d'armées
  • Armée
  • Corps d'armée
  • Division (depuis 1914)
  • Brigade (depuis 1945)

Chaque grande unité interarmées est commandée par un officier général qui dispose d'un état-major, d'éléments organiques (de division, de corps d'armée, d'armée) et d'un nombre variable de grandes unités qui lui sont subordonnées.

C'est seulement entre 1864 et 1940 que les grandes unités françaises et allemandes ont eu une organisation fixe jusqu'au niveau corps d'armée. Depuis 1955, la grande unité qu'est la division est modulable selon son type (division d'infanterie ou blindée) ; l'état-major pouvant être amené à « casser » les unités pour les réorganiser en groupements temporaires.

Unités propres à chaque arme :

  • Corps de troupe (Régiment, Bataillon, Groupe)
  • Unité élémentaire (Compagnie, Escadron, Batterie)
  • Section ou peloton
  • Groupe
  • Équipe, escouade ou pièce.

Le corps de troupe est placé sous le commandement d'un officier supérieur qui est responsable de l'administration, de l'instruction et de la conduite opérationnelle de son unité. Pour cela il dispose de ses commandants d'unités et d'un état-major regroupant les différents services dont le corps a besoin pour fonctionner (services administratifs, services techniques, service médical, base arrière, bureau opération-instruction).

La compagnie est la plus petite unité administrative. Elle est placée sous les ordres d'un capitaine qui est responsable de l'administration, de l'instruction et de la capacité opérationnelle de son unité. Il dispose de trois à quatre sections de combat (infanterie, génie) ou pelotons de chars (cavalerie), de ses pièces, d'un lieutenant de tir et d'officiers d'observation (artillerie), de sections de combats ou spécialisées dans le franchissement ou les travaux (génie), de liaison filaire, hertziennes, et autres (transmissions), etc. Selon son type et son armée d'appartenance, l'effectif de chaque compagnie comprend entre 150 et 200 hommes.

En 2005, l'Armée de terre possède cinq grandes zones de défense :

  • Île-de-France
  • Nord-est
  • Nord-ouest
  • Sud-ouest
  • Sud-est

Hiérarchie des unités en France

Armée de Terre

  • Région / théâtre d'opérations (XXXXXX)
  • Groupe d'armées / front (XXXXX: symbole utilisé sur cartes -d'états-majors etc.- ou dans listes d'ordres de bataille pour les lignes de front(s))
  • Armée (XXXX)
  • Corps d'Armée (XXX)

Infanterie

  • Division (XX) commandée par un général de division ***
  • Brigade (X) commandée par un général de brigade **
  • Régiment (III) commandé par un colonel COL ou lieutenant-colonel
  • Bataillon (II) commandé par un commandant CDT (2 compagnies soit 240 hommes)
  • Compagnie (I) commandée par un capitaine CNE (3 sections soit 120 hommes)
  • Section (…) commandée par un lieutenant LTN ou un major ou un adjudant-chef (environ 40 hommes)
  • Groupe (..) commandé par un sergent SGT ou maréchal des logis MDL (environ 10 hommes)
  • Équipe (.) ou binôme commandé(e) par un brigadier BRG ou brigadier-chef BCH ou caporal (chef)
  • Fantassin

Ces chiffres sont susceptibles de variations selon les unités militaires.

quelles-sont-les-unités-militaires

Cavalerie

Artillerie

  • Division
  • Brigade
  • Régiment
  • Escadron
  • Batterie
  • Troupe
  • Section
  • Bombardier, canonnier

Marine

  • Flotte
  • Escadre
  • Division
  • Flottille
  • Unité (navire)
  • Compagnie ou Service : SIC (Service Information Communication) ; LSM (Lutte Sous la Mer) ; LAM (Lutte Au-dessus de la Mer) ; Pont ; Armes ; Mobilité ; Commissariat et Santé ; Flotteur ; Aéronavale
  • Secteur (en général PONT est divisé en 3 : TIM /DAG / Vie courante)
  • Matelot ou quartier-maître, fusilier

Armée de l'air

  • Flotte
  • Escadre
  • Groupe, deux escadrilles, commandé(e)(s) par un commandant
  • Escadrille, de douze à seize appareils, commandée par un capitaine
  • Patrouille, de deux à quatre appareils

Gendarmerie nationale

  • Direction générale commandée par un général d'armée
  • Zone de défense commandée par un général de division
  • Légion commandée par un général de brigade ou un général de division
  • Groupement ou groupements de gendarmerie mobile dirigé(s) par un colonel
  • Compagnie ou escadron dirigé(e) par un capitaine (France) ou un chef d'escadron
  • Brigade territoriale ou peloton dirigé(e) par un adjudant, un adjudant-chef, un major ou un lieutenant

Commandement

  • Quartier général
  • État-major

En bref, si vous êtes à la recherche d'articles militaires, si vous voulez rejoindre l'armée, ou si vous cherchez simplement des accessoires pour l'armée, juste parce que vous êtes un fan, visitez le lien Surplus-Militaires. Vous y trouverez les articles de votre choix. Vous ne serez pas déçu !


Rejoignez notre armée