Livraison en France offerte à partir de 39,90€ d'achats !

0

Votre panier est vide

quel-est-le-char-le-plus-cher-dans-le-monde
décembre 19, 2022

Quel est le char le plus cher dans le monde ?

11 minutes de lecture

Le char militaire est un équipement de terrassement qui a été principalement utilisé pour briser les lignes ennemies pendant la guerre et qui peut également être utilisé dans des circonstances spéciales comme les catastrophes naturelles. Et il coûte plus cher en raison de ses fonctions extraordinaires et de son coût de production élevée. Le tank militaire le plus cher du monde ne vaut que des millions ? 3,9 millions pour être précis. Les chars Abrams M1A2 sont des versions améliorées des chars Abrams originaux intégrés par General Dynamics Land Systems. Bien qu'ils soient classés au troisième rang des chars les plus chers du monde, ils font toujours partie des meilleurs chars de l'arsenal militaire de leur pays. John Hulbert, le père des véhicules militaires, était un concepteur et un entrepreneur américain qui avait une vision claire de ce à quoi ressemblait le char militaire le plus cher. Il voulait qu'il soit beau, magnifique, élégant mais mortel. Et il avait tout mis en place pour y parvenir, du soutien financier de l'armée américaine aux ouvriers qualifiés et au matériel. Mais deux obstacles l'attendaient à la ligne d'arrivée : la taille et le carburant. La taille de sa création surpasse celle de tous les chars déjà fabriqués. Le carburant qu'il exigeait était trop cher pour que l'on puisse même envisager de l'acheter. Les années passèrent et sa vision fut réaliser.

Trouvez dans notre site Surplus Militaires des accessoires militaires ( tente de l'armée, patches militaires, gants militaires,...)

Bonnet-militaire

Caractéristique du char le plus cher.

Un char de combat est un véhicule blindé monté sur rails qui peut se déplacer sur tout type de terrain. Les chars de combat principaux sont équipés de canons et de mitrailleuses. Les premiers chars de combat sont apparus pendant la Première Guerre mondiale. Les armes sont généralement portées par une tourelle entièrement rotative. Le système de lancement combine un télescope, un télémètre optique ou laser avec un ordinateur et une portée allant jusqu'à 2 500 m. Le moteur principal du char l'alimente pour le mouvement et de nombreuses autres utilisations, telles que la rotation de la tourelle ou simplement la fourniture d'énergie électrique et hydraulique.

Les chars de la Première Guerre mondiale utilisaient généralement des moteurs à essence, à l'exception du char américain Holt, qui était propulsé par un moteur à essence et un moteur électrique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il n'y avait pas vraiment de règles. Tous les types de moteurs coexistent. De nombreux moteurs de réservoir sont des moteurs d'avion modifiés. Le début de la guerre froide, les réservoirs étaient depuis presque toujours guidés vers les moteurs diesel, et des versions multi carburants améliorées sont toujours utilisées. À la fin des années 1970, des turbomoteurs sont apparus, et le poids et le type de moteur, sans parler de la transmission et de la boîte de vitesses, déterminaient en grande partie la vitesse et la maniabilité du char. De plus, le stress du terrain sur la suspension et l'équipage limite signifie la vitesse de pointe de tous les chars.

En ce qui concerne le moteur, un char Abrams est actuellement capable de produire 1 500 chevaux, soit 21,6 chevaux par tonne ; un facteur entre 20 et 25 signifie que le réservoir a un bon rapport puissance/poids. Les chars trop lourds ou trop peu puissants ont un facteur inférieur à 20 cv/tonne. Au début, le moteur fonctionnait à l'essence, ce qui a alimenté le feu.

Des équipement militaires qui peuvent vous être utiles au quotidien (filet camouflage, masque, gant, ..) sont disponibles sur Surplus-Militaire. Venez découvrir !

Les facteurs qui déterminent l‘efficacité d‘un char.

Le char, également appelé blindé, est un véhicule de combat chenillé et blindé conçu pour le combat en première ligne. Les chars sont utilisés dans de nombreux pays et par diverses forces militaires. Les chars ont été développés à la suite des conditions de guerre de tranchées de la Première Guerre mondiale. Les trois facteurs traditionnels déterminant l'efficacité d'un char sont sa puissance de feu, sa protection et sa mobilité. La conception d'un char est donc traditionnellement issue d'un compromis entre ces trois facteurs. Par exemple, en renforçant le blindage, on augmente la protection mais aussi le poids et on diminue donc la manœuvrabilité. Une puissance de feu supérieure, obtenue en utilisant un canon de plus gros calibre, diminue la manœuvrabilité et la protection.

  • La puissance de feuest la capacité d'un char d'identifier, d'engager et de détruire un objectif. L‘arme principal d‘un char est le canon. Sur le champ de bataille, l'équipage du char doit être capable d'identifier, d'engager et de détruire rapidement de nombreux types de cibles tout en gardant une mobilité optimale. Dans ce but, il est équipé d'outils de détection et de contrôle du tir très sophistiqués. Il dispose d'un canon principal capable de tirer des munitions explosives ou perforantes, il s'agit en général d'obus, et de mitrailleuse(s) contre l'infanterie, les véhicules légers ou les hélicoptères. L'arme principale de tout char de combat est un canon de gros calibre. Mis à part quelques pièces d'artillerie, les canons de chars sont les plus gros calibres utilisés sur terre.

En général, les chars portent également d'autres armements, qui leur assurent une protection contre l'infanterie face à laquelle l'utilisation du canon principal est inefficace à courte distance. Typiquement, il s'agit d'une mitrailleuse (7,62 à 12,7 mm), montée sur le même axe que le canon principal. Sur certains chars de combat français comme l'AMX-30 et l'ex-AMX-40 sont montés des canons de 20 mm à côté de l'armement principal pour pouvoir détruire des véhicules légèrement blindés. Historiquement, la visée pour les tirs des premiers chars était effectuée avec des viseurs optiques simples, avec une estimation de la vitesse et de la direction du vent faite par le tireur, ou à l'aide d'outils simples. La distance à la cible était estimée à l'aide du viseur (des tirets alignés dans le viseur encadrant la cible de taille connue). En conséquence, la précision était limitée pour les tirs à longue portée, et assurer un coup au but en tirant en mouvement relevait quasiment de l'impossible. Ce temps a pris fin avec l'apparition des télémètres stéréoscopiques, et plus tard, des télémètres laser.

 Dans les armées des pays industrialisés, la plupart des chars de combat modernes utilisent des télémètres laser, mais les télémètres optiques et à réticule sont toujours en service dans des véhicules plus anciens et moins sophistiqués. Les chars modernes ont une panoplie de systèmes pour rendre leurs tirs plus précis. Des gyroscopes sont utilisés pour stabiliser l'arme principale ; les ordinateurs calculent l'altitude et le point de visée appropriés ; des sondes mesurent la vitesse du vent, la température de l'air, l'humidité, la température du canon, sa déformation, la vitesse de la cible (calculée en prenant au moins deux mesures successives avec le télémètre) et le mouvement du char. L'infrarouge, l'amplification de lumière, ou les équipements thermiques de vision de nuit équipent généralement les engins modernes. Des indicateurs de cible laser peuvent également être employés afin d'illuminer des cibles pour les munitions guidées. En conséquence, les chars modernes peuvent faire feu avec une précision raisonnable tout en se déplaçant.

quel-est-le-char-le-plus-cher-dans-le-monde
  • La protection est la capacité du char de résister à la détection, à la neutralisation ou à la destruction par le feu ennemi. La protection d'un char est la combinaison de sa capacité à prévenir la détection pour éviter d'être frappé par le feu ennemi, et de la capacité de son blindage à résister aux effets du feu ennemi et à les encaisser afin de protéger l'équipage et d'accomplir la mission. Le quadrige de combat est le véhicule le mieux blindé dans les armées modernes. Son blindage est conçu pour protéger le véhicule et son équipage d'une grande variété de menaces. Généralement, la protection contre les pénétrateurs à énergie cinétique (balles, missiles, obus…) tirés par les autres chars est considérée comme la plus importante. Les chars sont également vulnérables aux missiles guidés antichars, aux mines antichars, aux grosses bombes, et aux tirs d'artillerie, qui peuvent les neutraliser ou même les détruire.

Les chars sont particulièrement vulnérables aux menaces aériennes. Le châssis (en rouge) est appelé également "caisse". Le poids dû à la quantité de blindage nécessaire pour le protéger contre toutes les menaces imaginables sous tous les angles serait trop grand pour être réaliste ; concevoir un char est donc toujours affaire de compromis entre le blindage et le poids. Dans ce domaine, on finance et on suit de très près la recherche sur les nouveaux alliages et matériaux. La plupart des véhicules de combat blindés sont faits de plaques d'acier, dans certains cas d'aluminium, durcies, en anglais : hardened steel plate. L'efficacité relative du blindage est exprimée par comparaison à une tôle de blindage homogène obtenue par laminage. La plupart des véhicules blindés sont mieux protégés à l'avant, et l'équipage essaie toujours de maintenir l'engin dirigé vers la direction la plus probable de l'ennemi. Le blindage le plus épais et le plus incliné est sur le glacis, à l'avant de la tourelle. Les côtés sont moins blindés, et l'arrière, le ventre et le toit sont les moins protégés.

  • La mobilité inclut la mobilité tactique, sur tous les terrains du champ de bataille, mais aussi la mobilité stratégique, à savoir la capacité à être transporté(par route, train, mer ou même avion) sur le champ de bataille. Il y a trois aspects essentiels à considérer concernant la mobilité d'un char d'assaut. En premier lieu, les capacités basiques de déplacement du char comme sa vitesse à travers les terrains accidentés. En deuxième lieu, la capacité à franchir des obstacles. Et en dernier lieu, la mobilité globale du char sur un champ de bataille.

La mobilité est ce que les concepteurs de chars appellent l'agilité. La mobilité d'un char est classée par catégorie. La mobilité sur champ de bataille, fonction des capacités de son moteur, de sa transmission, et autres éléments techniques ; elle est déterminée par des indicateurs tels que l'accélération, la vitesse, le franchissement d'obstacles verticaux. La mobilité tactique, correspondant à la possibilité de déplacer plus ou moins facilement le char vers un théâtre d'opération. La mobilité stratégique, correspondant à la capacité du char à être transporté d'un théâtre d'opération à l'autre, fonction de sa masse, de la facilité de transport par voie aérienne.

 

Le prix des chars militaire de nos jours.

Les prix des nouveaux MBT varient en fonction de leur complexité et du nombre d'exemplaires à produire. En effet, le coût de développement était si élevé que chaque constructeur cherchait à exporter son modèle pour l'amortir. Dans les années 2010, peu de pays étaient capables de concevoir et de construire des chars modernes entièrement autonomes, et plusieurs autres pays ont produit ou construit leurs propres modèles sous licence, inspirés d'éléments d'autres véhicules.

En France, le prix unitaire du char Leclerc, produit par Nexter (anciennement Giat Industries), a été évalué à 8,6 millions de dollars. Aux États-Unis, un char M1 Abrams, construit par General Motors et Chrysler, coûterait 5,3 millions de dollars et un T-90 russe serait estimé à environ 3 millions d'USD.

Le prix d‘un char russe est assez élevé. Il est en service en Russie à raison de 300 exemplaires environ ainsi qu'en Inde et en Algérie. Le prix unitaire d'un char T-90Sa été évalué à 2,3 millions d'euros (3 millions USD) en mars 2006. Le meilleur char du monde actuellement est le T-90A - Russie. Le T-90 (une évolution du T-72) est le char de combat principal le plus moderne en service dans les Armées de la Fédération Russe, l'Inde (avec la version T-90 Bhishma) et d'autres nations.

            Le M1A2 SEP Abrams est le plus cher de tous. Il est le char de combat principal de l'armée américaine. C'est peut-être l'un des chars les plus connus au monde et il a joué un grand rôle dans divers champs de bataille modernes, notamment la guerre en Irak et la guerre en Afghanistan. Le M1A2 Abrams possède plusieurs caractéristiques de conception innovantes, notamment un puissant moteur de 1 500 ch , un excellent système de blindage composite et un système de conduite de tir informatisé. Ses systèmes défensifs comprennent divers systèmes de protection active conçus pour perturber à la fois les missiles antichars filaires et radioguidés et les missiles à tête chercheuse qui lui sont lancés. Les défenses comprennent également un système de lutte contre les incendies à l’halon qui peut protéger l’équipage du char en éteignant automatiquement les incendies dans la cabine. Le dernier modèle de l‘Abrams s‘est avéré si efficace que l’armée américaine prévoit de continuer à le faire fonctionner jusqu’en 2050 au moins.

Les différents types de chars.

Voici la liste des chars qui existent de nos jours :

  • Char d'assaut: terme générique, employé à l'origine pour désigner les chars britanniques devant créer des ruptures dans les lignes allemandes durant la Première Guerre Mondiale.
  • Char d'infanterie: char ayant pour mission d'accompagner l'infanterie, lent, car devant évoluer à la même vitesse que des soldats combattant à pied, il possède par contre un blindage épais et un armement conséquent. Exemple : Matilda II, B1, A22 Churchill.
  • Char de cavalerie: appelé également "char rapide", le char de cavalerie est un char très mobile dont l'armement est optimisé pour le combat antichar, il évolue indépendamment de l'infanterie. Exemple : AMC 35, SOMUA S-35.
  • Char cruiser: équivalent britannique du char de cavalerie. Exemple : A13 Mk II, A15 Crusader, A27M Cromwell, A34 Comet I.
  • Chasseur de chars: char spécialisé dans la destruction des blindés, il est puissamment armé et généralement assez mobile, il demeure cependant moins polyvalent qu'un char moyen mais comble le déficit capacitaire de ceux-ci. Exemple : M10, Valentine Mk I Archer, M18, Jagdpanzer V, SU-100.
  • Canon automoteur: utilisé comme véhicule d'appui-feu dans les unités d'infanterie mécanisées. Leur armement, souvent monté en casemate, est varié ; obusier, canon d'artillerie ou canon antichar. Exemple : SAu-40, Sturmgeschütz, SU-122, M7 Priest, ISU-152, ASU-85.
  • Canon d'artillerie automoteur: armé d'un canon d'artillerie, pour effectuer des tirs indirects à longue portée. Exemple : M109, 2S1 Gvozdika, Bandkanon 1, AuF1, PzH 2000.
  • Char léger: char de faible tonnage, aux dimensions réduites mettant l'accent sur la mobilité au détriment du blindage. Son faible coût et sa masse réduite facilitent son emploi opérationnel. Exemple : Hotchkiss H35, M3 Stuart, AMX-13, PT-76, M551 Sheridan, Type 15.
  • Char moyen: appellation utilisée initialement pour désigner les chars plus légers que les chars lourds des années 1920 et 1930. Le terme est ré-employé par les Soviétiques et les Américains durant la Seconde Guerre Mondiale. Exemple : T-28, M4 Sherman, T-34, M26 Pershing, FV4101 Charioteer, T-54.
  • Char lourd: char lourdement blindé et armé utilisé pour contrer les chars adverses et les fortifications. Leur coût de fabrication et leur masse limite leur emploi opérationnel. Exemple : KV-1, IS-2, AMX-50, M103, FV214 Conqueror.
  • Char de bataille: char devant opérer conjointement avec l’infanterie motorisée au sein d’unité entièrement mécanisée, selon le général Estienne. Il représente l'intermédiaire entre les chars léger FT et les chars forteresses FM 2C. Terme réutilisé durant les années 1960 pour désigner l'AMX-30. Exemple : D2.
  • Char de rupture: voir char de forteresse.
  • Char d'arrêt: concept de char de bataille ayant pour mission de stopper l'avancée ennemie par attraction de son tir.
  • Char de forteresse: appelé également "forteresse terrestre", il est destiné à briser les lignes blindées et fortifications ennemies. Exemple Mark V, Mark VIII, FCM 2C.
  • Char super lourd: terme générique et utilisé pour désigner des chars de très fort tonnage comme le Panzerkampfwagen VIII Maus ou encore le T28.
  • Char de combat: le char de combat apparaît au début des années 1960, il succède à la fois au char moyen et au char lourd. Exemple : M60, FV4201 Chieftain, AMX-30, Strv 103, T-64A, Leopard 2, Leclerc.
  • Dépanneur de char: également appelé char de dépannage, il est équipé d'un treuil et parfois d'une grue, cette dernière permet la dépose d'un groupe motopropulseur ou d'une tourelle.
quel-est-le-char-le-plus-cher-dans-le-monde

Pour résumer, le char le plus cher est le char de combat principal (MBT). Ce char est commandé par un seul membre d'équipage, assis dans la coque fermée. Les MBT sont utilisés par les armées du principal producteur d'Abrams. Le véhicule est protégé par un blindage corporel lourd et peut être équipé d'un blindage explosif réactif ou de missiles guidés antichars conçus pour détruire d'autres chars à une distance de 800 m ou plus. Le char de combat principal est utilisé pour soutenir l'infanterie au combat, pour détruire des véhicules blindés et non blindés, ainsi que des bâtiments et des bunkers. Le  char militaire le plus cher du monde est le M1 Abrams. Le M1 Abrams, ou "Abrams", est un membre de la famille de chars la plus avancée des États-Unis. Le développement de l'Abrams a commencé au milieu des années 1960, lorsque l'armée américaine a voulu remplacer son stock existant de chars lourds. Le char M1 Abrams a été intégré avec un blindage si épais que son équipage pouvait traverser un champ de mines sans le moindre difficulté !

N'hésitez surtout pas à visiter notre boutique en ligne Surplus militaires pour faire votre achat d'accessoires militaires ou juste pour avoir des conseils et des astuces afin de vivre vos meilleures aventures.


Rejoignez notre armée