Livraison en France offerte à partir de 39,90€ d'achats !

0

Votre panier est vide

quelle-poudre-dans-les-balles
novembre 21, 2022

Quelle poudre dans les balles ?

6 minutes de lecture

Avant de définir une balle ou munitions, il s’avère quand même judicieux de définir une arme à feu de calibre. 
Par définition, une arme à feu est une arme de calibre visant à toucher une cible avec un tir à grande distance par des projectiles au moyen de gaz produits par une déflagration. Les premières n’avaient pas encore de projectile à cette époque mais elles se contentaient de projeter des flammes sur les calibres et les étuis. Au VIIème siècle, elle fait son apparition en Chine. 
Le mot « balle » quant à elle désigne un projectile d’arme à feu d’un calibre inférieur à 20mm. La balle peut aussi désigner le projectile arrondi ou en métal lancé par une fronde dans les cartouches de vos munitions lors d'un tir. L'histoire de la balle est parallèle à ceux des armes à feu. Mais bien avant l’invention des armes à feu, les toutes premières balles de plomb semblent avoir été des projectiles lancés à la fronde pour un tir. 
A l’origine les balles étaient en forme similaire balle, inséré à une extrémité fermée d’un tube. A l’avancement technologique de 1500 à 1800, les balles ont légèrement changé jusqu’à nos jours au XXIème siècle. 

Profitez de nos offres promotionnelles sur tous les vêtements militaires (pantalon treillis bleu, polo style militaire,...) dans notre boutique en ligne: Surplus-Militaires. 

bonnet-camouflage

Quel poudre dans les cartouches de balles lord du tir ?

La poudre noire est le plus ancien explosif chimique jamais connu. C’est pourquoi lorsqu’on parle des poudres dans les balles, elle s’avère la référence dénommée en poudre 
à canon ou poudre fusil. 

Des accessoires militaires comme des gants militaires, des cagoules sont également disponibles dans notre boutique en ligne Surplus Militaires. 
Quel est l’historique de la poudre ?


Lorsqu’on parle de l’invention de la poudre, on parle directement de la poudre noire. Cité par 
les « Quatre Grandes Inventions » de la Chine, sa découverte est attribuée au Chinois. Cette poudre s’est progressivement diffusée en Europe et en Asie en XIIème siècle
Un peu plus de 500 ans plus tard, en 1829, Samuel Colt fait détoner pour la première fois de la poudre noire sous effet d'un courant électrique. En 1884, l'invention de la poudre sans 
fumée met fin à la domination de la poudre noire.
Quels sont les aspects qui ont contribué à la fabrication de la poudre ?
Les aspects chimiques, les aspects physiques, les aspects thermodynamiques de la fabrication de poudres sont les trois volets à étudier lorsqu’on parle de poudre noire. 

  1. Les aspects chimiques :

Au XIVème siècle et XVème siècle, la composition des poudres était en masse : en grande partie de salpêtre, une partie de souffre et une partie de carbone sous forme de charbon de bois. Pendant les différents conflits européens de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle, les soldats utilisaient de la poudre noire pour assaisonner et conserver leurs aliments lorsque le sel venait à manquer mais les compositions varient selon les usages. 
Pour que la combustion se déroule efficacement, le souffre et le charbon doivent être broyés en poudres fines. 

  • Un mélange de nitrate de potassium et d’alcool sera ajouté pour obtenir un mélange très homogène sur un barillet. 
  • Le mélange sera ensuite séché à basse température et à l’aide d’un pilon pour le réduire en poudre. 
  • On obtiendra donc une poudre noire qui brûle en flash comme un papier.
quelle-poudre-dans-les-balles
  1. Les aspects physiques :

Au cours du XIXe siècle, les chimistes procèdent pour permettre d'obtenir de la poudre noire en grains, dont la taille peut être modulée selon l'usage prévu. En effet, plus les grains des poudres sont petits, plus la poudre obtenue est dite « vive ». Elle présente dans ce cas une vitesse de combustion élevée. Ce conditionnement permet également de mieux conserver et de mieux doser la poudre noire. Parmi la spécificité de la poudre c’est qu’elle provoque de la combustion avec une faible quantité d’énergie. Pour cette raison, elle produit :

  • Des résidus solides rondes abondants composé de sulfure de potassium appelé calamine qui encrasse les armes.
  • De la fumée qui gêne la visée lors des tirs répétés s’ils ne sont pas chassés par le vent. 
  1. Les aspects thermodynamiques :

On peut ainsi dire que la poudre noire est à la fois un comburant et un combustible. Le comburant dans ce cas, est le salpêtre qui libère l’oxygène au cours de la réaction c’est-à-dire venant oxyder les combustibles dont le soufre et le carbone.
Elle est considérée comme un explosif à effet de souffle
On dit que la poudre noire « déflagre » vu sa vitesse de combustion à l’air libre. Pour expliquer cela, l’onde de combustion se déplace moins vite que les gaz générés ne produisant pas d’onde de choc. 
Elle détone et produit un effet de souffle assez important lorsqu’elle est placée dans un endroit confiné qui permet une élévation de la pression des gaz.

De quoi est composé une munition ou cartouches ? 

Une munition par définition est un ensemble de balles ou de cartouche destiné au rechargement d'une arme à feu pour permettre un tir.
Une munition est constituée au minimum d’une charge propulsive et d’un ou plusieurs projectiles. Actuellement avec l’évolution de la technologie, elle peut être autopropulsée et guidée à distance et éventuellement capable d'orienter le tir. Cela ne vous donne pas envie de connaître de quoi la cartouche ou munition est composée ?
En règle générale, les munitions sont composées de cinq éléments dont la douille ou étui, la capsule d’amorçage, la poudre ou encore charge propulsive et le projectile. Nous allons détailler trois de ces composants afin que vous puissiez comprendre son fonctionnement.

La douille :
Qu’est-ce qu’une douille ?

Une douille est la première composante d’une balle dont sa fonction primaire est de solidariser l’ensemble des éléments entre eux. Elle peut être en laiton, en aluminium, en acier recouvert de cuivre et de nickel ou encore en cuivre. Sur le collet de la douille c’est-à-dire à son extrémité le projectile serti entre les lèvres de la douille. Afin d’éviter que l’humidité pénètre à l’intérieur de la cartouche et atteigne la poudre, le sertissage est enduit en vernis .Quelles peuvent être les formes de culot de douille ? Douille à culot renforcé : utilisé pour les cartouches de carabines de chasse ayant une charge de poudre assez élevé.

  • Douille à bourrelet réduit : pour les armes automatiques et semi automatiques
  • Douille à gorge
  • Douille à demi-bourrelet : qui est généralement utilisé pour des revolvers
  • Douille à bourrelet

La capsule d’amorçage et l’amorce

Ici on fait directement référence d’une part à l’explosif primaire qui va enflammer la poudre à l’intérieur de la douille et d’autre part à la capsule ou le barillet contenant cet explosif. Dans la plupart des cas, il existe deux types d’amorces. 
Les cartouches à percussion annuaire :
Dans ce genre de cartouche, le capsule d’amorçage est absent. L’explosif primaire est réparti dans le bourrelet de la douille et va s’enflammer dès que le percuteur annulaire va venir taper le culot de la douille. On parle de percussion annulaire sur une douille de calibre .22

Les cartouches à percussion centrale :

La percussion annulaire et centrale
La capsule d’amorçage des cartouches contient l’explosif primaire qui va s’enflammer dès sa compression entre le percuteur et l’enclume. Pour l’ensemble des munitions, le type Berdan et le type Boxer sont les types de capsule d’amorçage.
Les capsules d’amorçages Berdan et Boxer.
Au sein de la capsule d’amorçage des cartouches, on observe une sorte de canaux reliant les amorces à l’intérieur de la douille. Leur but étant de faire le lien entre l’explosif primaire (enflammé) et la charge propulsive.

Le projectile

Si on se réfère à l’historique, les premières munitions étaient pourvues de projectiles sous forme de simples sphères de plomb mou de 31 à 37 grammes et d'un diamètre moyen de 18mm. La bouche du canon a été utilisée pour le rechargement de ces projectiles. Ces derniers avaient une vitesse d’environ 230m/s. Même s’il existe de très grand nombre de projectiles, elles peuvent être classées dans les deux catégories suivantes :

  • Les projectiles homogènes
  • Les projectiles chemisés
quelle-poudre-dans-les-balles

Pourquoi surplus-militaire ? 

Personne ne peut nier que les militaires, eux, ils manient tous les jours des armes de calibre. C’est un moyen pour eux de se protéger face à l’ennemie. Toutefois, ils peuvent être les seuls, on peut aussi considérer les employés d’usine fabriquant des armes. Pour les militaires, des accessoires (balle, boite de cartouches, poudre, étuis, fusil, chargeur et autres armes de poing et produit de chasse), et tenues permettant de ranger vos armes peuvent être intéressantes pour vous. Mais ce n’est pas tout, nous vous proposons une large gamme de produit, une collection et produit de chasse inédite à un prix mini dans notre magasin. Des accessoires, des équipements de survie ou de chasse, des vêtements sont tous en stock. 


Rejoignez notre armée