LIVRAISON EN FRANCE OFFERTE SANS MINIMUM D’ACHAT

0

Votre panier est vide

Quel type de grenade ?
novembre 14, 2022

Quel type de grenade ?

9 minutes de lecture

Une grenade est une sorte de bombe dont sa mise à feu est, contrairement à une mine, provoquée volontairement par un dispositif pyrotechnique. C'est une arme particulièrement incontournable pour lutter contre un groupe d'ennemis dans un milieu relativement clos et qui ne peut pas être accessible directement par un tir d'arme à feu. 

Elle est aussi appliquée dans les feux d'artifice. Historiquement, elles se sont montrées avec les explosifs (et donc la poudre), mais leurs conditions d'emploi difficiles les ont épargnées à des situations particulières comme la bataille de Culloden. La plus grande production de poudre et les guerres de tranchées ont rendu son utilisation fréquente durant la Première Guerre mondiale jusqu'à la création des unités spécialisées. Voyons ensemble, les différents types de grenade et profiter de passer un tour dans notre site pour plus de vêtements (pantalon de treillis homme, chemise militaire,...) et accessoires surplus.

gilet-tactique

Les différents types de grenade :

Il existe plusieurs types de grenade : grenade à main, grenade assourdissante, grenade à fusil, lance-grenade, grenade de 40 mm, grenade propulsée par roquette, grenade sous-marine et la grenade chimique.

Passez faire un tour dans notre boutique pour acheter des produits militaires (mitaine homme et femme, chargeur solaire survie,...) et profitez de nos offres promotionnelles !  

Grenade à main :

Une grenade à main est un petit instrument explosif tenu en main et destiné à être lancé pour exploser après un court laps de temps. Le mot « grenade » est d'origine française etprovient du fruit du même nom, en référence à la taille des premières grenades, et parce que les éclats de shrapnel rappelaient aux soldats les nombreuses graines du fruit. Les grenadiers sont des soldats spécialisés.

Depuis l'invention du concept de la grenade en 1044 et sa large gamme d'utilisation dans les conflits, notamment durant les deux guerres mondiales, la grenade à main s'est supposée comme une arme incontournable des unités militaires. De forme sphérique ou ovoïde, semblable à une balle ou un caillou, la grenade à main est disponible actuellement en une multitude variante.

Les grenades à main se classent en trois sortes : « défensive », « offensive », et « spéciale ». La grenade défensive a pour but de saturer en éclats métalliques une zone assez large. Tandis que la grenade offensive est conçue pour produire moins d'éclats. Elle dispose d'une charge explosive plus élevée, générant ainsi un effet de souffle plus important (ce qui la rend destructrice dans un environnement confiné, tel une pièce d'un bâtiment).

 

La troisième catégorie rassemble toutes les grenades. Elle  est accompagnée d'un objectif prédéfini : la destruction de matériel pour la grenade incendiaire, le marquage de cibles pour le fumigène, la démolition de véhicules avec l'anti-char et la neutralisation des ennemis ou des émeutes avec les grenades « flash bang » et lacrymogènes.

Le principe de fonctionnement reste le même pour la majorité des grenades à main : une goupille soutient le détonateur en position de sécurité. Une fois retirée, la main de l'opérateur doit tenir une pièce de métal nommée cuillère, pour empêcher le dispositif de s'armer. Une fois lancée, un ressort éjecte la cuillère et déclenche un système de retardement qui fait exploser la grenade au bout de quelques secondes après le lancer de grenades.

Particularité de la grenade à main :

  • Les grenades à main regroupent ces quatre particularités :
  • Une distance d'utilisation assez courte (environ 45 mètres maximum, qui dépend surtout de la force du lanceur) ;
  • Un rayon d'action très faible (varin fr 20 mètres maximum) pour les grenades offensives et plus étendues (allant jusqu'à 200 mètres maximum) pour les grenades défensives ;
  • Un retardavant détonation suffisamment longue pour permettre un lancer sans danger ; 
  • Une coquedure, en combinaison avec leur délai de détonation, permettant  à la grenade de ricocher sur les surfaces solides avant d'exploser.
    quel-type-de-grenade

    Les grenades à main actives sont organisées d'un :

    • Corps contenantou disposant de composé chimique ;
    • Produit chimiquedont la substance active et déterminant sa classification ;
    • Allumeurpermettant la mise en œuvre.

     

    Grenade étourdissante :

    Une grenade étourdissante (également appelée stun grenade ou flashbang en anglais) est une grenade défensive employée par les forces de l'ordre dans certains pays pour disperser les manifestants. C’est une arme défensive servie par les polices anti-émeutes ou dans les manifestations. Elles doivent théoriquement exploser en l'air afin d'éviter de blesser les manifestants.

    Il peut cependant arriver qu'elles blessent gravement les manifestants dans différentes protestations. Son utilisation est généralement dominée par des règles précises, car elles provoquent des blessures très graves. Elle ne doit pas être fondue avec la grenade de désencerclement, qui projette en plus des galets en caoutchouc.

    Caractéristique de la grenade étourdissante : Une grenade assourdissante est inventée pour fournir un bruit important et un flash de lumière sans causer de blessures permanentes.

    Grenade à feu :

    Une grenade à feu est une grenade spécialement élue pour être tirée à partir d'un fusil, dans le but de l'envoyer à une distance plus élevée que celle d'un lanceur humain. Le premier système de grenade à fusil a été déployé durant la Première Guerre mondiale. Actuellement, beaucoup d'armées ont remplacé ce système par des lance-grenades, bien que maintenant, certaines armes soient encore créées pour envoyer des grenades à fusil tel le Famas ou la Negev.

    Modèle et caractéristiques :

    Les grenades à fusil sont disponibles en plusieurs modèles, y compris les grenades à main. Cependant, deux types prédominent :la grenade antipersonnelle (à fragmentation) et la grenade à charge creuse. Les grenades à fusil s'explosent, soit à retardement (utilisation d'une mèche lente), soit à l'impact. Généralement, les grenades anti-personnel sont équipées d'une mèche lente et les grenades antichars explosent à l'impact. Il existe également des grenades à fusil fumigènes.

    Souvent, on emploie des viseurs spéciaux adaptés au tir à la grenade (alidade). Laportée maximale de la majorité des grenades à fusil varie de 180 mètres. Les grenades tirées avec un angle au-dessus de 45 degrés sont capables d'atterrir dans des tranchées ou derrière un abri ; de plus, leur temps de vol étant plus long, elles explosent d'une manière rapide lorsqu'elle retombe au sol. Les grenades tirées avec un angle en dessous de 45 degrés sont capables de parvenir dans les portes d'un bâtiment.

    Bienfait et conséquence néfaste : 

    Tout d'abord, la grenade tirée au fusil est munie d'une grande taille : elle possède doncune charge plus puissante qu'une grenade de lance-grenades. Ensuite, il n'est pas nécessaire d'emporter, à part du fusil, une autre arme individuelle pour tirer la grenade. 

    De même, il évite d'installer un lance-grenade sous le canon de l'arme, module qui a l'inconvénient d'alourdir l'arme et de déplacer son centre de gravité (et ainsi de rendre plus difficile son utilisation). En contrepartie, la vélocité de la grenade à fusil en sortie de canon est moins efficace que pour un lance-grenades : sa portée est alors minimisée. De plus, la précision du tir est beaucoup plus faible par rapport au lance-grenades.

     Enfin, l'inconvénient majeur demeure dans la vulnérabilité à laquelle s'expose l'opérateur, lorsqu'il met en place sa grenade. Par exemple, s'il est détecté par un soldat ennemi,il devra effectuer la manœuvre inversée pour pouvoir à nouveau tirer avec son fusil. De même, lorsque la grenade est déjà placée, il doit, soit l'envoyer, soit la retirer. En situation de combat, cette perte de temps peut coûter une vie.

    quel-type-de-grenade

    Tire-grenades :

    Un lance-grenades estune arme conçue pour lancer des grenades. Elle tire des grenades plus loin, avec précision et rapidité qu'un lanceur humain. Les lance-grenades existent sous plusieurs formes : arme individuelle (à un coup ou à répétition), option montée sous le canon d'une arme et arme lourde sur trépied (ou véhicule). Bien que les lance-grenades individuels persistent depuis le XIXe siècle, il aura fallu attendre l'Entre-deux-guerres pour l'apparition des premiers lance-grenades lourds à répétition.Le lance-grenades est différencié du système alternatif de grenade à fusil. Dans ce second cas, une arme est modifiée pour pouvoir lancer des grenades insérées dans son canon.

    Les différentes formes et caractéristiques :

    Lance-grenades individuel : Il en existe plusieurs :

    • Lance-grenades un coup : Il s'agit d'une arme à feu à seul coup. Elle est rechargée manuellement et accueille généralement des grenades de calibre 30 à 40 mm. Des types connus sont le M79 ou le GL06 pour les armes à un coup tenu à bout de bras.
    • Lance-grenades à répétition :Les lance-grenades à répétition peuvent isoler plus d’une grenade à la fois, ils sont souvent équipe de pompe. Les plus célèbres sont le China Lake NATIC à quatre coups, le GM-94 à pompe trois coups.
    • Lance-grenades multiples :Les multiples lance-grenades sont en général semi-automatiques et reviennent sur le principe des barillets des revolvers. Le rechargement se fait de la même manière, en détachant le barillet du corps de l'arme ou en insérant les grenades directement dans les tubes. Le Milkor MGL « six-coups » pour les multiples lance-grenades ainsi que le RG-6 sont les plus connus, et le lance-grenades individuel Mle F1 pour ceux utilisés comme les mortiers légers.
    • Lance-grenades monté : Le lance-grenades est installé sur le canon d'une arme automatique. Il possède sa propre queue de détente et le chargement de l'arme se fait continuellement office de poignée. Pour tirer une grenade, il faut retirer la sécurité et de presser sur la détente. Sur la majorité des systèmes, le canon glisse vers l'avant ou pivote automatiquement après le tir, pour assurer le rechargement. Pour viser, le tireur emploie un viseur long rétractable, encoché sur plusieurs niveaux, ou bien un viseur de type cadran, monté sur le côté de l'arme. Le recul généré par ces lance-grenades est indispensable par rapport au recul généré par le tir des balles. Le M203, le HK 79, le GP-30 et le AG36 sont des exemples populaires de lance-grenades montés.
    • Lance-grenade intégré : Le programme américain Objective Individual Combat Weapon, en français poly arme-poly projectile ou PAPOP, aspire à doter le fantassin de base d'une armée intégrée combinant fusil d'assaut et lance-grenade ainsi que divers autres accessoires de désignation de cible. Dont, le fusil d'assaut sud-coréen K11 est munid'un lance-grenade bullpup intégré à culasse à verrou, il se recharge manuellement à l'aide d'un chargeur contenant cinq coups, de même type qu'un chargeur classique à cartouches.
    • Lance-grenades lourd :Des modèles plus lourds ont la capacité de tirer des grenades avec une vélocité en sortie de canon plus élevée. Ils lancent des munitions spécifiques, plus puissantes que celles destinées aux armes légères. Ils paraissent, soit montés sur trépied, soit montés sur véhicules. Ils actionnent souvent en mode automatique, avec un magasin sur le côté. L'infanterie a recours à de telles armes pour les tirs de suppression, la défense d'une zone ou la destruction, partielle ou totale, de véhicules légers et de bâtiments.
    • Montés sur certains véhicules de combat(hélicoptère, véhicule léger, char, etc.), ils servent de système de défense, par l'utilisation de grenades fumigènes pour causer des écrans de fumée et couvrir la fuite. Il est courant de tirer des grenades de type « paillette » (contre-mesures électroniques), des grenades éclairantes ou anti-personnel (pour repousser une attaque de l'infanterie ennemie, par exemple). Ils sont aussi utilisés comme artillerie de proximité en inclinant l'arme à pratiquement 90° ce qui assure l'atteint de la cible sans forcément l'avoir en ligne de mire. Les plus connus sont les Mk 19 ou Mk 47 américains et également les modèles soviétiques et russes : AGS-17 ; AGS-30 ; AGS-40.
      quel-type-de-grenade

      Grenade 40 mm

      Les grenades de 40 mm ont été développées au cours des années 1960. Il concerne d'une munition explosive encartouchée de calibre moyen, pouvant être lance depuis un canon spécifique. Les grenades de 40 mm sont disponibles en plusieurs versions, pour les armes légères et les armes lourdes.

      Les premières armes légères destinées à tirer des grenades de 40 mm étaient élaborés pour des armes spécifiquement à cet usage. Le soldat qui opérait avec cette arme s'affichait néanmoins assez vulnérable, car il ne possédait en général qu'un pistolet comme arme de défense. Pour remédier à ce problème, l'armée américaine se munisse du M203, un lance-grenades léger destiné à être monté sous un fusil d'assaut. De nombreuses armes adoptent maintenant ce principe.

      Grenade propulsée par roquette :

      Durant la Seconde Guerre mondiale, des grenades plus lourdes propulsées par une fusée ont fait leur apparition dans les principales armées, tel le bazooka américain ou le RPG-2 russe. Ces grenades étaient des armes antichars. Bien plus tard, d'autres munitions à fragmentation, incendiaires ou thermobariques, destinées notamment à attaquer les troupes fortifiées, feront leur apparition. On nomme également ces armes lance-roquettes.

      Grenades sous-marines :

      Les grenades sous-marines sont des dispositifs explosifs lourds exploités dans la chasse au sous-marin, avant l'invention des torpilles guidées. Elle fut créée, ou du moins utilisée en 1917 (son origine reste controversée), lors de la Première Guerre mondiale, pour luttercontre les U-boot. Une fois le sous-marin repéré, par sonar, radar, ou même visuellement, des navires de surface ou des avions lâchent les grenades (ressemblent la plupart du temps à de gros barils) réglées pour exploser à une profondeur déterminée, en espérant qu'elles explosent près de la cible. Il n'est pas nécessaire de toucher directement le submersible, l'eau n'étant pas compressible les ondes de choc des explosions se propagent à bonne distance sans perdre de leur force.

      • Grenade chimique : Des grenades contenant des gaz de combat ont été utilisées au début de la Première Guerre mondiale.

      Ou trouver des articles militaires ?

      Bref, si vous êtes à la recherche d'objets militaires, que vous voulez vous engager dans l’armée, ou que vous ne cherchez que des accessoires de l’armée, juste parce que vous êtes admirateur, visitez le lien surplus-militaires. Vous trouverez des articles de votre choix. Vous ne serez pas déçu !


      Rejoignez l'escadron