LIVRAISON EN FRANCE OFFERTE SANS MINIMUM D’ACHAT

0

Votre panier est vide

quelles-sont-les-forces-de-l-OTAN-en-Europe
avril 16, 2023

Quelles sont les forces de l'OTAN en Europe ?

8 minutes de lecture

L’OTAN, soit l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, est une organisation à aspiration de sauvegarde de la sécurité et de défense par des moyens politiques et militaires. Cette coalition a notamment plusieurs autres appellations, « Alliance Atlantique », « Alliance Atlantique Nord », ou bien occasionnellement « Alliance Euro- Atlantique », « Alliance Transatlantique », et même abrégé par « Alliance ».L’Alliance a été créée dans le contexte général du début de la guerre froide et plus particulièrement lors du blocus soviétique de Berlin. 

Dès sa création, la raison d’être première de l’OTAN est la priorisation de la sécurité d’Europe occidentale après la Seconde Guerre Mondiale. Par les ententes diplomatiques et militaires avec les États-Unis, un allié non négligeable atténue contre l’enjeu de l’expansionnisme de l’Union Soviétique. Mais quelles sont les différentes forces de l’OTAN ?

Des decoration militaire americaine comme la peinture soldat et des accessoires (casquette soldatcamouflage neige militaire,...) sont disponibles dans notre boutique en ligne Surplus Militaires. Venez découvrir ! 

masques-nrbc

Les forces de l’OTAN :

La Force de l’OTAN se déploie à toutes les échelles, terrestres, aériennes, maritimes. Par addition, l’organisation a une compétence d’action aussi efficace que rapide par les unités d’opérations spéciales (force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation ou VJTF) pouvant intervenir dans un délai remarquablement court, soit de deux à trois jours, à l’avantage des belligérants. Cette force de réaction multinationale regroupe, depuis 2015, 4 éléments indissociables :

  • Les éléments de supervision et de commandement, centrés sur les quartiers généraux déployables.
  • LaForce Opérationnelle interarmées,aussi appelée « force fer de lance », ou VJTF renforcement à la NFR.
  •  Legroupe de forces à haut niveau de préparation,ou forces d’opérations spéciales (SOF) à déploiement rapide suites à l’intervention de la VJTF.
  •  Le pool de forces de réaction ou d’opérations d’envergures non notables à délais considérables. 

Éléments de commandement et de supervision de l’OTAN :

L’ACO, ou le Commandement allié opération, est à la tête de la supervision de la NFR, assurée par le JFC allié Brunssum aux Pays-Bas et le JFC allié Naples en Italie, deux préceptes de forces interarmées permanents, dont l’exercice se fait annuellement par rotation.

Les états-majors jouent un rôle important sur le commandement de la NRF par leur capacité de déploiement en quelques jours, garantissant une efficacité d’action, et peuvent étayer la supervision des forces propres aux états partenaires ou membre de l’OTAN. La certification des états-majors est attribuée afin de leur permettre d’accomplir leurs prérogatives dans l’organisation de rotation annuelle :

  • Composante terrestre : Les corps de déploiement rapides ou RDC sont 9 états- majors à haut niveau de préparations (HRH), habilités à la prise de commandement de la NFR10, composante terrestre, dans le système de rotation annuelle. La France étant Nation cadre d’une de ses forces, base cette dernière à Lille. L’ARRC ou Allied Rapid Reaction Corps est quant à elle basée au Royaume-Uni. Le German/Dutch Corps, une force binationale, est propre à l’Allemagne et aux Pays-Bas. Et finalement l’Eurocorps, une multinationale qui intervient aussibien pour l’OTAN que pour l’UE
  • Composante maritime :Les forces Navales de l’OTAN sont établies dans 4 états- majors, à citer, l’Espagne, la France (MCC, Commandement de la Composante maritime) prise en exercice par la Force Aeromaritime, l’Italie et le Royaume Unis.
  • Les Forces maritimes ne sont pas simplement à vocation d’intervention, mais aussi aux fonctions de soutien, à l’exemple de STRIKFORNATO ; 
  • Composante aérienne :Appelés la Joint Force Air Command (JFAC), 5 états- majors tablés en Allemagne, aux Etats-Unis, en France, en Italie et au Royaume-Uni, sont aptes à la direction des opérations aériennes, en appoint de l’AIRCOM OTAN de Ramstein ; 
  • Composante des forces spéciales :il s’agit de l’état-major des forces spéciales américaines.

De plus, deux états-majors fixes et permanents, en Pologne et en Roumanie, sont à la disposition de l’OTAN pour les déploiements de la NRF.

Fonctionnement par rotation annuelle de l’Alliance :

Le fonctionnement de la NRF repose sur les notions de rotation et de pays cadre. Le fonctionnement de la NRF repose sur les notions de rotation et de pays cadre. Les pays

membres de l’OTAN permettent à tour de rôle, pour une durée de 12 mois, de disposer de la Force de réaction des états-majors de l’OTAN. À l’exemple du JFC Naples qui commandel’Allied Rapid Reaction Corps britannique pour la composante terrestre, la JFAC pour les opérations aériennes cadrées par le Royaume-Uni ; concernant la composante maritime, il a disposé du STRIKFORNATO de l’OTAN, et finalement d’un escadron de protection sous la direction de la République Tchèque, ainsi du commandement des opérations spéciales dans la perspective de soutien logistique.

Dans les conditions de délais fixées, de 60 jours maximum, les unités combattantes ont une compétence d’intervention. Ces informations sont gardées éloignées de la connaissance publique, àl’exception de renseignements fournis sur l’identité et la nature de l’intervention des unités de la NRF à mettre au front pour telle ou telle opération en nécessitant mobilisation.

Afin de ne pas interférer l’efficacité des opérations de la NRF, il nécessite le respect du même standard et l’exécution des mêmes procédures d’engagement chez les forces. Aussi, chaque rotation est précédée d’une période de formation et de qualification de douze à dix-huit mois.

Caractéristiques typiques de la VJTF 

 La VJTF se compose principalement d’une brigade multinationale de 5 000 hommes dont une part intervient aux opérations dans un déploiement de 2 à 3 jours. Le commandement de cette brigade se fait par rotation entre ces sept pays : l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, la Pologne, le Royaume-Uni et la Turquie.

La doctrine d’emploi de la VJTF relève davantage de la dissuasion, car elle offre à l’OTAN le déploiement très rapide de la force symbolique avant même qu’une situation de crise ne devienne un conflit d’ampleur que d’une logique de capacité à faire appelle à une opération militaire d’envergure.

Fondation et renforcement de la NRF (NATO Response Force)

Sa création :

La position militaire de l’OTAN s’est complètement transformée au début des années 2000, lorsqu’il n’était plus nécessaire de faire face à une attaque massive des armées duPacte de Varsovie sur le territoire européen,mais d’être capable de répondre à des situations de crise et de pouvoir projeter hors du territoire de ses membres des forces portant une menace. Un nouveau concept de structure des forces de l’OTAN, appelé Force de réaction de l’OTAN, est officiellement approuvé en 2003 et mise en exécution l’année suivante.

 La NRF est constituéed’états-majors et d’unités pouvant être fournis par tous les Etats membres de l’Alliance, essentiellement composé des plus grands pays européens, au premier rang desquels le Royaume-Uni, la France et l’Italie, et dans une moindre mesure l’Allemagne, l’Espagne, la Pologne et les Pays-Bas. Cela encourage les Pays européens membres de l’Alliance de s’engager davantage dans la défense de l’Europe. Les États-Unis y mobilisent directement, peu de ressources.

    Amélioration de la NRF par la création de la VJTF (force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation)

    Lors du sommet de l'OTAN Newport 2014, les 

    alliés adoptent le Plan d’action « réactivité » de l’OTAN qui comprend une série de mesures visant à réassurerles pays membres de l’OTAN en Europe centrale et orientale, visant à renforcer leur défense, leurs populations, ainsi que des initiatives d’adaptation de la structure de forces et de commandement de l’OTAN ayant comme objectif l’amélioration de la réactivité et l’efficacité.

    Parmi l’adaptation de l’OTAN y figurent un ensemble de mesures de renforcement de la NRF qui a pour objectif :

    • Augmentation deseffectifs globaux de la NRF, avec un accroissement de 13 000 hommes à 40 000 hommes ;
    • Établissement de force opérationnelle interarmées de très haut niveau de préparation ou VJTF (Very High Readiness Joint Task Force) constitué principalement d’une brigade de 5 000 hommes déployable en deux à cinq jours ; 
    • Établissement des sous-quartiers-généraux dans les pays baltes et en Europe orientale. 

    En juin 2015, durant la période des tensions entre pays de l’OTAN et Russie autour de problématiques telle que la guerre du Donbass en Ukrainel’intensification des exercices militaires russes et les manœuvres maritimes et aériennes en mer Baltique et dans l’espace aérien européen, le représentant de l’OTAN : le secrétariat général Jens Stoltenberg,annonce la mobilisation de 40 000 hommes.

    L’effectif ne comptait à cette date que 13 000 hommes. En d’autres termes, cette annonce intègre le repositionnement d’armement lourd dans les pays baltes, ce qui, d’après Stoltenberg, n’entre « en contradiction avec l’Acte fondateur signé par l’Otan et laRussie postcommuniste pour construire ensemble une paix durable et respectueuse.

    Avant la guerre russo-ukrainienne en 2014, la Force de réaction de l’OTAN ne comptait que dans les 13 000 effectifs. En 2022, le nombre avait été porté à 40 000. Le 25 février, après de l’invasion russe de l’Ukraine en 2022, la NRF est opérationnelle pour la première fois. Le 27 juin, Stoltenberg annonce l’objectif de l’OTAN sur l’augmentation à 300 000 effectifs.

    Intégration des armées françaises à la NRF

    L’armée de terre, l’armée de l’air et la Marine nationale intègre activement la NRF.

    Participation de la Marine nationale :

    La France a pris pour la première fois le commandement de la composante maritime (MCC) de la Nato Response Force (NRF) durant le premier semestre 2008. Pendant toute l’année 2013, le commandement de la composante maritime est une nouvelle fois assuré par la Marine nationale française. 

    En 2018, ce rôle est de nouveau assuré par la France. Cette délégation se prépare toute l’année précédente à l’occasion de plusieurs exercices avec les autres nations de l’Alliance. La certification de FRMARFOR, comme MCC, sera réalisée lors de l’exercice majeur Brillant Mariner en octobre 2017. 

    L’entraînement opérationnel se fait en Méditerranée avec plus de 40 navires et denombreux aéronefs en provenance des nations de l’Alliance. Si la division est activée durant son tour d’alerte, le MCC pourrait disposer des capacités des deux groupes maritimes permanents. 

    L’OTAN (SNMG 1 et 2) et des deux groupes permanents OTAN de lutte contre les mines (SNMCMG 1 et 2) rattachés au commandement maritime allié (MARCOM) eux-mêmes constituent d’unités navales affectées par les membres en rotation de douze mois. Le MCC pourrait prendre le commandement d’autres unités fournies par les membres de l’OTAN si cela est nécessaire.

    quelles-sont-les-forces-de-l-OTAN-en-Europe

    Action de participer de l'armée de l'air :

    La France prend pour la première fois le commandement de la composante air (JFAC) de la NRF au second semestre de l’année 2005 (NRF5). Le JFAC français est subordonné au Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA). Au cours du mois précédent, l’Armée de l’air a mené de nombreux exercices pour démontrer l’interopérabilité de ses procédures et de ses systèmes afin d’obtenir la certification de la part de l’OTAN. L’armée de l’air est élue pour assurer cette responsabilité en 2015 pour la quatrième fois.

    Participation de l’armée de terre :

    Fondée en 2005, le Corps de Réaction Rapide-France (CRR-Fr) assure les tours de commandement de la composante terre de la NRF pris par l’Armée de terre française.

    Les Pays membres de l'OTAN :

    L'OTAN compte trente membres dont vingt-huit pays européens et deux pays nord- américains qui sont les États-Unis et le Canada. Le processus d’adhésion est régie par l’article 10 du traité de l’Atlantique nord limitant les membres potentiels aux seuls payseuropéens. Comptant à l’origine douze membres fondateurs, l’OTAN s’élargit durant la période de la guerre froide et intègre la Grèce et la Turquie en 1952, l’Allemagne de l’Ouest en 1955 (accords de Paris), puis l’Espagne en 1982. Depuis la fin de la guerre froide marquée par l’effondrement du bloc socialiste, douze pays d’Europe de l’Est ont rejoint l’OTAN en trois vagues entre 1999 et 2009. En juin 2017, le Monténégro devient le 29e État membre de l’OTAN, ensuite le 27 mars 2020, la Macédoine du Nord en devient le 30e État membre.

    Bref, l’OTAN possède des forces militaires complètes : force terrestre, maritime, de l'air et des forces spéciales.

    En résumé, si vous êtes intéressé et que vous voulez vous engager dans l’armée de l’OTAN, ou que vous ne cherchez que desaccessoires de l’armée, juste parce que vous êtes fan, visitez le lien Surplus-Militaires. Vous trouverez des articles dont vous avez besoin.


    Rejoignez l'escadron