Livraison en France offerte à partir de 39,90€ d'achats !

0

Votre panier est vide

quel-est-le-char-le-plus-produit
janvier 01, 2023

Quel est le char le plus produit ?

13 minutes de lecture

Le char d'assaut, en anglais appelé tank et Panzer, en Allemande est un système d'arme mobile constitué d'un canon monté sur un véhicule automobile blindé et le plus souvent chenillé (il existe également des chars légers à roues) permettant à la fois d'évoluer sous protection et de tirer propice pour des grandes guerres ou pour défendre un pays.

Notre boutique en ligne vous donne la possibilité de vous procurer la casquette, collier plaque militaire femme, le bonnet, le bonichon ou le béret de vos rêves parmi une grande sélection. Venez découvrir ! 

doudoune-militaire

Quels sont les types de chars ?

Il y a plusieurs types de chars.

Les types de chars :

  • Char d'assaut : terme générique, employé à l'origine pour désigner les chars britanniques devant créer des ruptures dans les lignes allemandes durant la Première Guerre Mondiale.
  • Char d'infanterie : char ayant pour mission d'accompagner l'infanterie, lent, car devant évoluer à la même vitesse que des soldats combattant à pied, il possède par contre un blindage épais et un armement conséquent. Ex: Matilda II, B1, A22 Churchill.
  • Char de cavalerie : appelé également "char rapide", le char de cavalerie est un char très mobile dont l'armement est optimisé pour le combat antichar, il évolue indépendamment de l'infanterie, comme l’AMC35 et le SOMUA S-35.
  • Char cruiser : équivalent britannique du char de cavalerie. Exemple: A13 Mk II, A15 Crusader? A27M Cromwell, A34 Comet I.
  • Chasseur de chars : char spécialisé dans la destruction des blindés, il est puissamment armé et généralement assez mobile, il demeure cependant moins polyvalent qu'un char moyen mais comble le déficit capacitaire de ceux-ci. Exemple : M10, Valentine Mk I Archer, M18, Jagdpanzer V, SU-100.
  • Canon automoteur : utilisé comme véhicule d'appui-feu dans les unités d'infanterie mécanisées. Leur armement, souvent monté en casemate, est varié ; obusier, canon d'artillerie ou canon antichar. Exemple : SAu-40, Sturmgeschütz, SU-122, M7 Priest, ISU-152, ASU-85.
  • Canon d'artillerie automoteur : armé d'un canon d'artillerie, pour effectuer des tirs indirects à longue portée, comme par exemple : M109, 2S1 Gvozdika, Bandkanon 1, AuF1, PzH 2000.
  • Char léger : char de faible tonnage, aux dimensions réduites mettant l'accent sur la mobilité au détriment du blindage. Son faible coût et sa masse réduite facilitent son emploi opérationnel, comme les chars: Hotchkiss H35, M3 Stuart, AMX-13, PT-76, M551 Sheridan, Type 15.
  • Char moyen : appellation utilisée initialement pour désigner les chars plus légers que les chars lourds des années 1920 et 1930. Le terme est ré-employé par les Soviétiques et les Américains durant la Seconde Guerre Mondiale. Exemple : T-28, M4 Sherman, T-34, M26 Pershing, FV4101 Charioteer, T-54.
  • Char lourd : char lourdement blindé et armé utilisé pour contrer les chars adverses et les fortifications. Leur coût de fabrication et leur masse limite leur emploi opérationnel. Exemple : KV-1, IS-2, AMX-50, M103, FV214 Conqueror.
  • Char de bataille : char devant opérer conjointement avec l’infanterie motorisée au sein d’unité entièrement mécanisée, selon le général Estienne. Il représente l'intermédiaire entre les chars léger FT et les chars forteresses FM 2C. Terme ré-utilisé durant les années 1960 pour désigner l'AMX-30. Exemple : D2.
  • Char de rupture : voir char de forteresse.
  • Char d'arrêt : concept de char de bataille ayant pour mission de stopper l'avancée ennemie par attraction de son tir.
  • Char de forteresse : appelé également "forteresse terrestre", il est destiné à briser les lignes blindées et fortifications ennemies. Exemple: Mark V, Mark VIII, FCM 2C.
  • Char super lourd : terme générique et utilisé pour désigner des chars de très fort tonnage comme le Panzerkampfwagen VIII Maus ou encore le T28.
  • Char de combat : le char de combat apparaît au début des années 1960, il succède à la fois au char moyen et au char lourd. Exemple : M60, FV4201 Chieftain, AMX-30, Strv 103, T-64A, Leopard 2, Leclerc.
  • Dépanneur de char : également appelé char de dépannage, il est équipé d'un treuil et parfois d'une grue, cette dernière permet la dépose d'un groupe motopropulseur ou d'une tourelle.

Pour plus de contenus sur l’armée, vêtements et articles d’accessoires militaire, venez visiter Surplus-Militaires.

Quel est les chars le plus produit dans le monde ?

Depuis la Première Guerre Mondiale, le char est une excellente arme pour un pays. Plusieurs pays produit des chars, mais voici les chars les plus produit dans le monde.

Les chars les plus produits:

  • Le T-34 :

Le T-34 est un char moyen de l'armée soviétique qui fut le char le plus produit de la Seconde Guerre mondiale, avec un total de 84 070 exemplaires construits. Il est également le second char le plus produit du monde. Il est le descendant de la grande famille des chars "BT", les chars rapides de l'Armée Rouge pouvant rouler sur chenilles comme sur roues. Il fut mis en service à partir des années 1940 et disposait d'une excellente protection, d'une très bonne cadence de tir et d'une très grande mobilité. Ses nombreux atouts ont fait du T-34 un char remarquablement efficace sur le champ de bataille, et c'est un des principaux acteurs des grandes contre-offensives soviétiques contre l'armée allemande, la Wehrmacht.

Le T-34 était équipé d'un moteur diesel. Il avait un équipage de trois personnes et pouvait transporter jusqu'à quatre passagers ou des marchandises.

Aujourd'hui, il reste encore plusieurs pays qui utilisent le T-34 dans leur armée, certains de ces chars sont en réserve et d'autres sont actifs. Après la Seconde guerre mondiale, le T-34 était encore utilisé dans de nombreux pays, mais la modernisation des chars et des besoins au combat ont rendu le T-34 obsolète. Les pays qui l'utilisent encore sont principalement des pays d’Asie, d’Afrique et d'Océanie. Comme, le Cuba, le Bosnie-Herzégovine, le République de Congo, le Guinée, le Guinée-Bissau, le Mali, le Namibie, le Corée du Nord, le Yémen et le Viet Nam.

Le T-34 a subi des améliorations et des changements tout au long de la guerre, il existe alors plusieurs versions du char :

  • T-34-76 modèle 1940, 118 exemplaires.
  • T-34-76 modèle 1941, 111 exemplaires.
  • T-34-57, 133 exemplaires.
  • T-34-76 modèles 1941/1942, nombre d'exemplaires inconnu.
  • T-34-76 modèle 1942, Ajout de barres pour que les soldats s'accrochent au char, 12 553 exemplaires.
  • T-34-76 modèle 1943, agrandissement de la tourelle et ajout de deux trappes rondes sur le toit, les Allemands lui donneront le nom "Mickey Mouse", 10 760 exemplaires.
  • T-34-76 modèles 1943/1944, nombre d'exemplaires inconnu.
  • OT-34, un lance-flammes remplace le canon.
  • T-34-85 modèles 1943, tourelle pouvant accueillir 2 membres d'équipage, environ 300 exemplaires.
  • T-34-85 modèles 1944, tourelle pouvant accueillir 3 membres d'équipage, environ 23 000 exemplaires.
  • Char Leclerc :

Le char Leclerc est un tank de combat français de troisième génération, fabriqué à l'arsenal de Roanne par Nexter  jusqu'en juillet 2008. Il a été nommé en l'honneur du maréchal Leclerc. C’est l’un des chars le plus produit au monde. Malgré une mise au point très longue, il devient l'unique char de combat principal des forces blindées françaises, permettant d'assurer la relève de l'AMX-30 B2. Il est prévu qu'il reste en service jusqu'en 2040.

Son train de roulement de type Vicker,comme sur l'AMX-30. Il est composé de cinq rouleaux porteurs et de douze galets de roulement en alliage léger avec des bandes en élastomère. Chaque galet a un diamètre de 700 mm. Le train de roulement comprend également deux barbotins et deux poulies de tension.

Le Char Leclerc a plusieurs variantes :

  • Version EMAT :

Les chars destinés à l'armée française (nommés parfois Leclerc EMAT, pour « État-major de l'armée de terre », par comparaison aux Leclerc « EAU ») sont répartis en séries, puis en tranches. La première série (S1) est divisée en cinq tranches. La tranche 1 date de 1991 (deux chars) et 1992 (deux chars) et comprend quatre exemplaires dont le premier fut remis à la DGA le 14 janvier 1992, tous utilisés par GIAT pour des études.

La seconde tranche est constituée de treize exemplaires livrés entre 1993 et 1994, utilisés au 503e régiment de chars de combat de Mourmelon et aujourd'hui démantelés.

 La troisième tranche, livrée à partir de 1994, est aujourd'hui démantelée ; quelques chars furent transformés en MARS(Moyen Adapté de Remorquage Spécifique) mais eux aussi sont retirés du service pour être remplacés par des MARS de la série 2 afin d'uniformiser le niveau de maintenance entre tous les chars.

La quatrième tranche dispose d'un moteur fiabilisé abaissant le régime moteur de ralenti de 1 100 tr/min à 900 tr/min. La cinquième et dernière tranche de la première série ajoute des blindages latéraux et améliore la commande de la tourelle.

La deuxième série (S2) comprend quatre tranches. La tranche no 6 intègre un climatiseur, tandis que la septième tranche intègre un système transmission de données avec le commandement et améliore le viseur du chef de char. La huitième tranche porte la modernisation de l'électronique. La neuvième tranche intègre un viseur tireur avec caméra thermique Iris (auparavant ATHOS).

La troisième et dernière série (SXXI) ne comprend que deux tranches. La dixième qui apporte de nouveaux modules de blindage, un viseur chef intégrant une caméra thermique et un télémètre laser, et la onzième et dernière tranche qui lance l'installation du système de gestion du champ de bataille ICONE.

quel-est-le-char-le-plus-produit

 Standard F1 ou Leclerc XLR :

Le standard F1 ou Leclerc XLR comprend une mise à jour matérielle pour, selon les prévisions de mai 2016, 200 chars Leclerc et 18 chars de dépannage DNG/DCL entre 2020 et 2028, destinée à les intégrer au programme « Scorpion » de l'armée de terre dans le cadre d'un contrat d’un montant de 330 M€ attribué en mars 2015 à Nexter Systems. Il était prévu, à l'origine, 254 chars d'ici 2018. Le 1er juin 2021, la DGA a notifié à Nexter la rénovation des 50 premiers chars, avec pour objectif d'en livrer une centaine d'ici 2025.

Des kits de blindage adaptés aux diverses menaces en combat urbain sont prévus, similaires au programme AZUR, avec entre autres un brouilleur d'engin explosif improvisé et une nouvelle protection anti-RPG. À l'origine un tourelleau téléopéré T2 identique à celui du Jaguar devait être installé. Celui-ci, développé par Renault Trucks Défense, comprendra une mitrailleuse de 7,62 mm. Cependant, le projet CaMo et la commande par la Belgique des blindés Griffon et Jaguar a motivé la décision française de commander à la place les TTOP fabriqués par FN Herstal, tout en gardant le calibre 7,62. À cela s'ajoute une nouvelle munition trimode.

Plus encore, le système d’arme subira une refonte complète, notamment une nouvelle conduite de tir avec la mise à jour des principaux calculateurs systèmes, l’ajout de la navigation inertielle et du GPS, et de nouvelles interfaces hommes-machines similaires à celles de l'engin blindé de reconnaissance et de combat Jaguar pour le chef de char et le tireur (SICS, CONTACT, autoprotection).

La maintenance générale du Leclerc est repensée. Un outil de maintenance préventive permettra de donner des échéances à l’équipage avant la prochaine révision. Grâce aux nouveaux écrans des postes chef et tireur, ces derniers ne nécessiteront qu’une mise à jour du logiciel au lieu du remplacement des systèmes en cas d’ajouts futurs de nouvelles fonctionnalités. L’équipage disposera d’un nouvel enregistrement de données et de la documentation électronique embarquée.

Le DCL intégrera aussi la bulle Scorpion et recevra un blindage arrière et un tourelleau SCORPION T1 avec une mitrailleuse de 12,7 mm.

Version EAU :

Il s'agit de la version dite « tropicalisée » (appelée originellement TROP) destinée aux Emirats arabes unis. L'armée de terre émirienne dispose de 388 chars Leclerc ainsi que de 46 chars de dépannage DNG/DCL, le premier engin ayant été livré en novembre 1994.
La version « tropicalisée » possède quelques différences par rapport à la version EMAT. L'EuroPowerPack comprenant :

  • Un moteur Diesel MTU 883 Ka 500 à refroidissement liquide, développant 1 500 ch pour une cylindrée de 27,3 litres.
  • Une transmission Renk HSWL 295 TM avec cinq vitesses avant et deux arrières.
  • Groupe auxiliaire de puissance (GAP) diesel installé dans un caisson blindé à l'arrière droit du châssis.
  • Aucune possibilité de passage de gué profond en submersion.
  • Système d'arme ATO (Arme de TOit ou Armement TéléOpéré) monté derrière la trappe du tireur, il comprend une mitrailleuse MAG58 asservie au viseur du chef de char.
  • VCH (Viseur CHef) HL-70 remplacé par un HL-80 possédant une caméra thermique Alis.
  • Système de gestion du champ de bataille LBMS (Leclerc Battlefield Management System), son écran n'est pas tactile comme sur le système ICONE monté sur les Leclerc EMAT. Le système de commandement FINDERS est un dérivé du LBMS.
  • Téléphone pour communiquer avec l'infanterie monté sur le caisson abritant le GAP.
  • Climatisation mécanique située en châssis avec prise de force directement sur la boite de vitesses.
  • Le châssis du char est protégé sur les deux tiers de la longueur par six pré-blindages latéraux au lieu de trois.
  • Protection sur les phares avant.
  • Deux maillons de chenille supplémentaires fixés sur le glacis.
  • Cinq paniers de rangements fixés à la nuque de la tourelle.

AZUR :

    Le kit « Action en Zone URbaine » (AZUR) est une série d'équipements développée en 2004 pour le char Leclerc à la suite d'une demande de la STAT. Il permet d’optimiser son utilisation en combat urbain tout en améliorant l'appui des unités au sol. Le kit AZUR a fait sa première apparition sur un Leclerc de série 2 du 1/11e cuirassiers de Carpiagne (devenu 4e régiment de dragons en 2009) à Eurosatorv en juin 2006. Un kit AZUR a été aussi développé pour le VAB.

    En 2011, la société française Nexter a annoncé avoir reçu une commande des forces armées des Émirats arabes unis par l'intermédiaire de la société émirienne International Golden Group, pour la livraison d'un kit de protection AZUR pour leurs chars Leclerc tropicalisés. Le kit comprend :

    • Un système d'arme télé-opéré ATO (Arme de TOit ou Armement TéléOpéré), il est déjà présent sur la variante tropicalisée du char Leclerc. Ce système télé-opéré est monté derrière la trappe du tireur, il comprend une mitrailleuse AANF1 pointée à distance via sa propre caméra à deux voies (jour/nuit) ou encore par l'intermédiaire du viseur panoramique du chef de char (VCH) ;
    • Un mât optronique permettant une observation panoramique des abords immédiats du char ;
    • Ajout d'un système de signalisation pour l'identification mutuelle des différents véhicules ;
    • Le train de roulement est protégé par un blindage réactif pour contrer les menaces type roquettes anti-char d'infanterie ;
    • Le compartiment moteur est entouré par des grilles anti-RPG ;
    • Protection des accès de conditionnement du moteur (au niveau de la prise d'air et d'échappement) et de la climatisation contre les liquides enflammés à l'aide de trois plaques dont deux relevables fixées sur les paniers à l'arrière de la tourelle afin de protéger le Leclerc contre les cocktails Molotov ;
    • Quatre casiers largables multi-usages (compatible avec le VAB, le VBL et VBCI) à la place des réservoirs supplémentaires largables, ils permettent de transporter du ravitaillement tels que des boîtes à munitions, jerrycans d'eau ou encore une civière pliante ;
    • Capacité de communication sans-fil jusqu'à 200 m avec d’un à trois fantassins débarqués ;
    • Une interface électrique pour matériels civils ;
    • Capacité d'emport de 2 × 9 pots lanceurs de grenades de 80 mm Galix NL ou ALR à Commande différentielle par zone ;
    • Un avertisseur sonore de recul.

    Il y encore les versions :

    • Char de dépannage DNG/DCL: version dépanneur équipée de tous les moyens nécessaires au dépannage d'urgence des chars (grue de 30 t, lame de terrassement, treuil, groupe électrogène, barres de remorquage…) et armé d'une mitrailleuse de 12,7 mm montée sur le circulaire bouclier du chef de char.
    • MARS (Moyen Adapté de Remorquage et de Soutien) : il s’agit, pour la plupart, des Leclerc possédant des défauts de fabrication de la tranche 1 et des quelques-uns de la tranche 2. Ils ont été transformés en char de dépannage, le canon, les optiques ainsi que les systèmes de conduite de tir ont été retirés, le MARS pèse 50 tonnes. La conception et les transformations du premier MARS ont été réalisées par la section technique de marque du détachement de Gien de la 12eBsmat au cours de l'hiver 2001-2002.

    Actuellement, il n’y a que 3 pays qui utilisent le Char Leclerc, la France, L’Émirat Arabe Unis et la Jordanie.

    Tank M1 Abrams :

    Le tank M1 Abrams est un char de combat américain de deuxième génération, numéroté M1. Ce char a été nommé en mémoire du général Creighton Williams Abrams. C’est aussi l’un des chars le plus produit au monde, car ce char est produit et mise en service depuis 17 février 1981. C’est Chrysler Défense aujourd’hui General Dynamics Land Systems qui s’occupe de sa conception.

    Bien sur, c’est les Etats-Unis qui sont le premier utilisateur de ce type de tank : En 2009, l'US Army et l'US Marine Corps disposaient de 8 725 exemplaires de M1, M1A1 et M1A2 en inventaire:

    • US Army :

    L’US Army enregistre 1 547 exemplaires des M1A2 et M1A2SEP ; 4 393 exemplaires du M1A1 ; 2 385 exemplaires du M1 (en réserve).

    En 2020, il est prévu un total de 16 brigades blindés, 11 dans l'active et 5 dans l'Army National Guard. La version M1A2SEPv3 entre en service en mai 2021, 550 unités sont a ce niveau fin 2021, 70 autres commandés pour 2022

    • US Marine Corps :

    403 exemplaires du M1A1(pris sur les stocks de l'US Army depuis 1990).

    En mars 2020, il a été annoncé le retrait de ces chars et la dissolution des trois bataillons de chars de l'USMC, le retrait a lieu en juillet 2020 pour les deux bataillons d'active, les derniers chars sont retirés le 13 novembre 2020. Ils sont reversés à l'US Army au sein desquels ils serviront de réserve pour les opérations de maintenance et de modernisation.

    En 2012, plus de 3 000 M1 étaient mis sous cocon au Sierra Army Depot (en)dans le désert dans le comté de Lassen, en Californie, et l'US Army déclarait qu'elle en voulait 2 384 en service pour la fin 2013.

    Ensuite 8 pays utilisent le char M1 Abrams dont : l’Arabie saoudite où les Forces armées saoudiennes : utilise  373 exemplaires en 2006 qui sont améliorés dans la configuration M1A2S ; l’Australie  avec  59 exemplaires de la version M1A1 SA utilisé par l’Australian Army (hybride avec un mélange d'équipements utilisé par les chars de l'US Army et du Corps des Marines, sans blindage en uranium appauvri) ; l’Égypte où un total de 1 130 exemplaires est prévu en 2016 par l’Armée égyptienne ; l’Irak où les Forces armées irakiennes enregistre 140 exemplaires M1A1 M (dégradé, sans blindage en uranium appauvri)  livrés entre 2010 et 2011 et 190 autres M1A1 livrés, selon un accord de décembre 2014 ; la Taïwan, l’ Armée de terre de la république de Chine ont commandés 108 M1A2T en 2019, les premières livraisons planifiées en 2022 ; le Koweït, les Forces armées koweïtiennes possèdent 218 exemplaires du M1A2 (dégradé, sans blindage en uranium appauvri) ; le Maroc, l’ Armée royale marocaine est en possession de  222 exemplaires du M1A1 SA (Situational Awareness) et le Pologne : 250 M1A2 SEPv3 commandés le 5 avril 2022 pour renforcer les capacités des forces armées polonaises, dans le cadre de l'escalade des tensions avec la Russie, relatives à l'invasion de l'Ukraine.

    • Char Leopard 2 :

    Le Leopard 2 est un tank ou panzer de combat allemand développé initialement pour remplacer les M48 Patton utilisés par la Bundeswehr et évoluer aux côtés du Leopard 1 déjà en service. Le Leopard 2 surpassait ce dernier dans le domaine de la mobilité, de la protection et de la puissance de feu. Sa bonne réputation est reconnue au niveau international. Le char Leopard 2 est le tank le plus produit en Allemagne et l’un des Panzers,le plus produit  dans le monde,il est mis en service dés 25 octobre 1979. Ce char est conçu par le producteur allemand Krauss-Maffei et MaK.

    Ce char enregistre plusieurs variant :

    • Version A3
    • Version A4 : avec le Version NL  et le Version char 87 Leo (Suisse) 
    • Version A5
    • Version A6
    • Version Stridsvagn 122 
    • Version E
    • Version HEL
    • Version A6 Ex 
    • Version A6M
    • Version A6 PSO
    • Version A7+/A7V
    • Büffel (Bergepanzer 3 ou BPz3) : char de dépannage
    • Kodiak (Pionierpanzer 3) : char du génie
    • Iguane/Leguan (Panzerschnellbrücke 2) : char lanceur de pont
    • Version NG : modernisation proposée par la firme turque Aselsan (Next Generation).
    quel-est-le-char-le-plus-produit

    18 pays utilise ce char de combat, c’est pour ça qu’il est l’un des chars le plus produit au monde. Il est utilisé par l’Allemagne, l’Autriche, le Canada, le Chili, le Danemark, l’Espagne, le Finlande, le Grèce, l’Hongrie, l’Indonésie, le Norvège, le Pays Bas, la Pologne, le Portugal, le Qatar, la Singapour,  le Suède, la Suisse et la Turquie.

    Dans l’histoire militaire, c’est le char T-34 qui est le char le plus produit au monde, les autres chars mentionnée dans cet  article, complète le tableau des chars le plus produit. Pour les pays producteurs, produire des chars, non seulement, renforce leur arsenal militaire, mais encore, renforce leur PIB grâce à l’exportation des chars. Les chars est donc une industrie pour certain pays comme la Russie, la France, les Etats Unis et l’Allemagne.  Pour plus d’article et d'accessoires militaires n’hésitez pas à visiter notre site Surplus-Militaires.


    Rejoignez notre armée