Livraison en France offerte à partir de 39,90€ d'achats !

0

Votre panier est vide

qu-est-ce-qu-une-pension-militaire
décembre 02, 2022

Qu’est ce qu’une pension militaire ?

15 minutes de lecture

Le système de retraite militaire est un système financé par le gouvernement qui fournit une prestation définie à tous les pensionnés et des contributions gouvernementales de contrepartie à l’épargne retraite. Le système comprend une compensation mensuelle pour les pensionnés d'active et de réserve qualifiés, des prestations d'invalidité pour ceux qui sont jugés médicalement inaptes au service, et un programme de survivant pour les survivants admissibles des pensionnés décédés.

Le montant de l'indemnité dépend des années de mandat, du compte de base et des ajustements annuels du coût en vigueur.

Passez faire un tour dans notre boutique pour acheter des produits militaires (ceinturon armée, chargeur solaire survie, sac bandoulière militaire..) et profitez de nos offres promotionnelles !

béret-casquette

C’est quoi une pension militaire?

Les pensions militaires sont approuvées en vertu de la règle sur les pensions de l’armée. Ils fournissent des fonds aux soldats blessés au combat. La loi prévoit également des fonds pour les membres d'anciennes organisations politiques, appelés Forces non statutaires. Ceux qui ont été blessés ou handicapés, ou qui ont contracté des maladies dans l'exercice de leurs fonctions officielles. Ces membres ont droit à des pensions ainsi qu'à des traitements médicaux.

D’ailleurs, le système du prytanée des officiers s’effectue très différemment de celui du secteur privé. Les défenseurs ont accès à deux roues de différents :

  • Une pension
  • Un compte d’épargne de retrait

Une pension est accessible seulement à ceux qui prennent leurs redevances après au moins 20 ans de mandat. Elle est entièrement financée par le gouvernement et est versée sous forme de rente en vigueur.

Un compte d'épargne de retrait est fiscalement avantageux, semblable à un 401(k) pour les employés fédéraux. Il est généralement autofinancé, bien que le gouvernement contribue également dans le nouveau plan de régime standard. Il n'est pas nécessaire de servir pendant 20 ans pour bénéficier de cet avantage car cet argent appartient à l’état de la défense armée.

Des vêtements militaires sont également en ventes dans notre boutique en ligne. Venez découvrir !

Quel est le but du système de pension militaire?

Le système de retirement d’armé sans invalidité pour les membres en activité actif a évolué depuis des années pour répondre à quatre principaux objectifs:

  • Maintenir la jeunesse et la vigueur des forces du régiment du pays et assurer des opportunités de promotion pour les membres plus jeunes.
  • Permettre aux forces armées de rester compétitives par rapport aux employeurs du secteur privé et la fonction publique fédérale.
  • Fournir une réserve de main-d'œuvre de la force expérimentée sous la forme d'une réserve de pensionnés qui peut être rappelée à l’action active en temps de guerre ou d'urgence nationale.
  • Assurer l’assurance économique des anciens membres des forces armées pendant leur vieillesse.

Qui a droit à une pension militaire ?

L'admissibilité à la pension des officiers pour cause de non-invalidité dépend du nombre de la durée de contrat. Pour avoir un agrément à la prestation déterminée, un membre doit avoir accompli 20 ans d’activité admissible.

Pour les membres de la composante active, il s'agit d'une année civile. De même, pour les membres de la composante de réserve, il s'agit d'une année pendant laquelle le membre acquiert au moins 50 points de régime, généralement par des exercices de week-end.

Les officiers jugés inaptes à poursuivre leur rôle présentent une permanente et stable. Ils peuvent également prétendre à une invalidité, communément appelée "retraite”. L'éligibilité est basée sur la présence d'une permanente et stable de 30 % ou plus qui n'était pas constatée au moment de l'entrée en service actif. Par conséquent, ces membres peuvent prendre leur rente sans avoir atteint le seuil des 20 ans de service.

Admissibilité au système de retraite

Il existe actuellement trois systèmes de retirements distincts mais apparentés au sein du ministère de la défense :

  • un pour les membres relativement actif,
  • un pour les réservistes
  • un pour les personnes qui deviennent médicalement et qui sont incapables d'accomplir une carrière d’armé de 20 ans en raison de leur handicap.

Chacun de ces systèmes a des conditions d'éligibilité et des formules distinctes pour l’algorithme du taux de revenus des officiers.

Le calcul de taux des droits est basé sur la date à laquelle le défenseur est entré relativement actif pour la première fois et sur sa base de rémunération au moment de son départ.

La partie à prestations définies des systèmes de fonctionnaires de la force et de la réserve est acquise après 20 ans de service. Cela signifie que les défenseurs qui quittent la mission avant d'avoir accompli 20 ans de contrat admissible ne recevront généralement pas d’avantages sans invalidité. Cela contraste avec l'admissibilité des anciens combattants invalides, qui sont acquis à la date de leur rente pour invalidité, quelles que soient leur année de mission.

Comment est calculée la pension militaire ordinaire ?

L’algorithme de la paye de taux des accréditations du personnel en service actif est basé sur la date d'après à laquelle l’armé est entré en réversion active pour la première fois et d'un multiplicateur défini par la prescription. Les modifications de la règle ont créé quatre systèmes distincts pour le calcul de la pension militaire :

La base de rémunération est considérée: soit le salaire final au moment de la rente, soit la moyenne des trois ans les plus élevées de la rémunération de base.

Le multiplicateur pour les pensionnés dans le système de base ou la moyenne des trois ans les plus élevées est de 2,5 %.

La formule de base pour l’algorithme de la rémunération est la suivante :

Nombre de la durée de mission x multiplicateur x base de la rémunération de retirement.

Pour un membre qui a pris sa rente avec 20 ans de mission, la rémunération est de 50 % de la moyenne de ses 36 mois de rémunération les plus élevés.

Si un autre membre ayant 30 ans de service a pris son accréditation, la pension de la force correspond à 75 % de la moyenne des trois meilleures rémunérations.

Rémunération de base finale

Pour les personnes entrées au service d’armé, la base de rémunération est la dernière mensuelle de base perçue par l’armé au moment de la rente, multipliée par 2,5 % pour chaque année de travail.

La somme minimale de la pension de retirement auquel un membre a une imposition selon cette formule est donc de 50 % de la base de l’analyse de la pension des officiers. Cela signifie 20 ans de services multipliés par 2.5%.

Par exemple, un soldat qui prend sa rente après 25 ans de mission reçoit 62,5 % de la base de calcul ou 25 ans de mission multiplié par 2,5 %.

La cohorte de la solde de base finale est entrée dans l'armée de 30 ans de mission. On s'attendait à ce que tous les membres de ce groupe soient à la rente de l'année suivante.

Haut niveau trois

Les personnes entrées en service le 8 septembre 1980 ou après cette date, et avant le 1er janvier 2018, peuvent choisir le système haut niveau trois.

Pour ce système, la base de l’analyse est la moyenne des trois ans ou 36 mois les plus élevées de la rémunération de base plutôt que la rémunération de base finale. Autrement, les algorithmes sont les mêmes que pour la méthode de la rémunération de base finale.

Redondance

Le système de rente d’armé Redondance été initié par la règle sur la réforme des retirements des défenseurs. La formule Redondance a permis de réduire la somme de la pension de rente à laquelle les militaires entrent dans les forces armées.

Ce système a été largement impopulaire. En plus, le congrès a commencé à prendre note des problèmes potentiels de recrutement et de rétention associés à ce changement.

En 1998, l'administration a annoncé qu'elle était favorable à l'abrogation de Redondance. La prescription sur l'autorisation de la défense nationale pour l'exercice de l'année fiscale a abrogé le redoublement obligatoire.

Elle a permis aux entrants postérieurs de prendre leur retirement dans le cadre du régime redondance obligatoire, de recevoir immédiatement de paiement en espèces. Ceux qui sont entrés relativement pendant la période où la redondance était une option devaient sélectionner l'une des deux options suivantes pour le calcul de leur pension dans les 180 jours suivant l'atteinte de 15 ans de travail:

 

qu-est-ce-qu-une-pension-militaire

Option 1 : Pré-Redondance

Les militaires admissibles peuvent choisir de faire analyser leur pension de retirement selon la formule pré-redondance

Option 2 : Redondance

Les militaires admissibles peuvent choisir de faire calculer leur solde de rente selon la formule Redondance et recevoir immédiatement d’une prime en espèces appelée prime de statut de carrière.

Ceux qui choisissent la prime de statut de carrière doivent rester selon l’actif jusqu'à ce qu'ils aient 20 ans de service ou renoncer à une partie de la prime.

Système de retraite mixte

Sur la base des recommandations de la commission de modernisation des régimes de rémunération et de rente des militaires, le congrès a adopté un nouveau système de rente, en passant d'un système à prestations définies à un système mixte à prestations et à une cotisation définie.

Les militaires ayant 12 ans de mission ont eu l'opportunité de choisir le système de retirement mixte. En outre, il est obligatoire pour les personnes qui sont entrées en service. Pour ces militaires, la base de calcul de la prestation définie sera la moyenne des trois ans (36 mois) de compte de base les plus élevées, comme dans le système haut niveau trois.

Toutefois, le multiplicateur est ramené de 2,5 à 2,0. Cela signifie que la base de rémunération est la moyenne des trois meilleures années au moment de la rente, multipliée par 2,0 % pour chaque année d’activité.

Par conséquent, un défenseur qui prend sa rente après 20 ans de mission recevra 40 % de sa base salariale. Selon la nouvelle formule et un retraité de 30 ans recevrait 60 % de sa base salariale.

Comment est calculée la pension d'invalidité ?

Un soldat d’armé mis au retirement pour cause d'invalidité peut choisir l'une des deux options suivantes pour l’algorithme de sa pension mensuelle :

  • La formule de longévité pour la rente régulière :

Service de l’année x multiplicateur x bases de la rémunération de retirement.

  • La formule d'invalidité :

Pourcentage d'invalidité x base de la rémunération de retirement

La somme maximale de la pension d'invalidité ne peut dépasser 75 % de la base de rémunération.

Comment est-elle financée ?

Le congrès affecte les fonds nécessaires au paiement des futurs retraités dans le projet de règle annuel sur les crédits de la défense. Cet argent est transféré au Fonds de retirement du défenseur à partir duquel les pensionnés actuels sont payés.

Selon cette méthode de comptabilité, la législation affecte les futurs pensionnés des implications budgétaires actuelles. Un conseil d'actuaires détermine la somme des crédits nécessaires sur la base de projections économiques et démographiques.

Les contributions au fonds sont versées par les services et le Trésor public pour couvrir le passif non financé.

Quelles sont les différences dans le cadre du système de retraite mixte

La loi d'autorisation de la défense nationale a apporté des changements importants au système de retirement du défenseur. Tous les autres militaires sont maintenus dans le système actuel. Ceux qui avaient moins de 12 ans de missions ont eu la possibilité d'opter pour le nouveau système.

Le principal changement du système mixte est qu'il inclut des contributions définies du gouvernement en plus des prestations définies. Bien que l'exigence de 20 ans de missions pour la rente définie soit maintenue dans le nouveau système, le multiplicateur pour cette prestation est réduit de 2,5 % à 2 %.

Dans le nouveau système, le gouvernement versera automatiquement de 1 % à l’épargne de rente individuel d’armé et jusqu'à 4 % de cotisation de contrepartie supplémentaire.

Le système de retirement mixte prévoit également un paiement de continuation à titre d'incitation à la rétention à la mi- carrière du membre (8-12 ans). Les calculs de cette prestation diffèrent selon qu'il s'agit de membres actifs ou de réservistes. En plus, le commandement prévoit une certaine souplesse pour faire varier la somme du paiement relativement aux besoins en main-d'œuvre des services. En effet, l'acceptation de la prestation de continuation entraîne une obligation supplémentaire de trois ans minimum de service.

Comment la rémunération des retraités est-elle distribuée ?

Les retraités relativement actifs commencent à recevoir leur pensionmensuelle auprès du service financier et comptable de la défense, le premier jour ouvrable du mois suivant leur départ en retirement. Les pensionnés de la réserve n'ont généralement pas le droit avant d'avoir atteint l'âge de 60 ans. Toutefois, l'âge requis peut être réduit pour les membres des prêts qui ont été rappelés à l’état actif ou appelés à certains services actifs.

Les pensionnés de la réserve qui ont accumulé suffisamment d'année pour avoir droit à une pension de retirement, ne la reçoivent pas encore. Ils sont parfois appelés pensionnés de la zone grise. 

La pension militaire est imposable et le service financier et comptable retient les impôts appropriés. Ainsi que les déductions pour la pension de retirement à laquelle on a renoncé en compensation des prestations d'invalidité  sont retenues. De même pour des anciens combattants, et les primes du programme d'allocations de survivant sont également maintenus.

La sécurité sociale et impôt fédéral sur le revenu

Les pensionnés militaires reçoivent des prestations complètes de sécuritésociale en plus de leur pension militaire. Le personnel de l’état d’armé actuel ne verse pas une partie de son salaire dans le cadre de l'accumulation de la pension militaire.

Cependant, ils ont payé des impôts au fonds fiduciaire de l’assurance sociale et ont droit à des prestations de sécurité sociale complètes relativement de leur contrat militaire.

La pension militaire et la sécurité sociale ne sont pas compensées l'une par rapport à l'autre.

La pension militaire n'est pas soumise à la retenue de l'impôt de l’assurance sociale. Toutefois, toutes les pensions d'invalidité sont soumises à la retenue de l'impôt fédéral sur le revenu. Une partie de la prestation de la fiabilité sociale peut également être soumise à l'impôt fédéral sur le revenu pour les personnes qui ont d'autres revenus.

La classification au coût de la vie

Le compte de retirement du défenseur est ajusté relativement de l'inflation par la règle sur la réforme des retirements militaires, en conjonction avec les changements contenus dans la règle d'autorisation. L’autorisation pour la défense prévoit la classification au coût en vigueur comme indiqué suivant. Le congrès n'a pas modifié la formule de calcul de la classification depuis quelques années

Cependant, les décideurs discutent régulièrement de ces modifications, généralement dans le but de réduire les coûts et, par conséquent, les paiements aux pensionnés.

Indemnités de vie chère pour les militaires

Pour les défenseurs, une indemnité d’âge légale sera appliquée au compte de retirement défenseur pour les annuités versées à partir de chaque année. Elle est égale au pourcentage d'augmentation de l'indice des prix à la consommation de la durée successive.

Les indemnités de fin de carrière pour le personnel entré en service seront calculées selon l'une des deux méthodes suivantes:

  • Non-bénéficiaires de Redondance

Les membres du personnel ont choisi de faire calculer leur pension selon la formule pré-redondance. Ainsi, ils auront leur ajustement au coût de l’existence calculé comme décrit précédemment.

  • Bénéficiaires du Redondance avec de la prime en espèces

Le personnel choisit de faire calculer sa pension de rente selon la formule redondance est calculée selon une formule différente. L'indemnité annuelle d’existence chère est maintenue à un point de pourcentage en dessous du taux d'inflation réel.

Quelles sont les préoccupations quant à l'avenir de la pension des militaires

Certains groupes de défense et les militaires ont exprimé des inquiétudes quant à la mise en œuvre du système de retraite mixte. En particulier en ce qui concerne la réduction du multiplicateur pour la prestation définie ou rente mensuelle et l'option de paiement d'une somme forfaitaire, les membres d’état armé mettent au point leurs inquiétudes.

Il s'agit notamment de l'impact potentiel sur le recrutement et la rétention, ainsi que sur le bien-être financier du personnel défenseur.

 

Par exemple, il n'est pas certain que le multiplicateur réduit pour la prestation définie reste une incitation à la rétention suffisamment forte pour les défenseurs en milieu de carrière. Une étude récente pour le Corps des Marines, qui a modélisé les résultats potentiels en matière de rétention, a trouvé des effets relativement faibles sur les profils des forces. La retenue des officiers était un peu plus sensible que celle des soldats.

L'étude a également noté que le maintien en poste du personnel peut varier en fonction de la spécialité professionnelle. Ce qui soutient la notion selon laquelle les services peuvent avoir besoin d'une certaine souplesse pour modifier la rémunération de continuation. Il peut offrir d'autres primes de rétention ou allonger les exigences de service minimum pour les domaines à forte demande.

C’est quoi la budgétisation et coûts des pensions militaires ?

Les coûts des retirements militaires comprennent tous les paiements aux pensionnés actuels et aux survivants. Ils augmentent modestement chaque année, en raison d'un accroissement lent et prévisible du nombre de pensionnés et de survivants, associée à l'augmentation du coût d’existence.

Tous les budgets du ministère de la Défense jusqu'à l'exercice reflétaient les coûts des prestations de retirement effectivement versées au personnel.

Les budgets du ministère de la défense jusqu'à l'exercice reflétaient le coût des pensions de retirement effectivement versées au personnel déjà au retirement.

En d'autres termes, le montant requis pour payer les pensionnés actuels chaque année dans le cadre de chaque règle de crédits de la défense. Le concept de comptabilité d'exercice a été utilisé pour budgétiser les coûts de la rémunération des militaires pensionnés.

Dans le cadre du système de comptabilité d'exercice, le budget du ministère de la Défense pour chaque année fiscale comprend une contribution à un fonds de fonctionnaires militaire. Il est  suffisant pour financer les futurs versements de rente au personnel en uniforme actuel. En effet, il prend son retirement, et non la somme de la paie de fonctionnaire effectivement versée aux pensionnés actuels. Ces contributions annuelles s'accumulent dans le fond de rente militaire, ainsi que les intérêts qu'elles rapportent.

Par conséquent, les changements d'effectifs militaires et les augmentations ou l'effectif défenseur final, entraîneront une même année des obligations budgétaires du département de défense pour les pensions militaires. Une fois que le personnel défenseur prend son retirement, les paiements qui leur sont versés sont effectués à partir des montants accumulés dans le fonds de fonctionnaires du défenseur, et non à partir du budget annuel du ministère de la défense.

qu-est-ce-qu-une-pension-militaire

La responsabilité non financée

Les débats actuels sur les retirements des civils et des militaires fédéraux ont inclus une discussion sur du passif non financé. Il consiste en des coûts futurs de la rémunération des pensionnés encourus avant la création du fonds de fonctionnaires de l’armé.

Les obligations sont liquidées par le versement au fonds, chaque année, d'un montantprovenant du Fonds général du Trésor. De même, elles devraient être entièrement amorties. L'action du congrès vise à modifier le compte de base, le compte de retirement ou les avantages associés.

Ainsi, les mesures prises par le congrès pour modifier la rémunération de base, la rémunération des pensionnés ou les prestations associées peuvent avoir une incidence sur le passif non capitalisé.

Quelle est la commission de modernisation de la rémunération et des pensions militaires ?

La loi d'autorisation de la défense nationale a établi une commission de modernisation des rémunérations et des pensions militaires pour fournir au président et au congrès des recommandations spécifiques. Cet arrêté a également été réalisé pour moderniser la rémunération et les avantages de services armés. 

En ce qui concerne le retirement, la commission a été chargée de formuler les recommandations en visant à moderniser et à assurer la viabilité financière des systèmes de rémunération. En particulier, la section a imposé à la commission de respecter les conditions  qui permettent aux militaires et aux pensionnés actuels de bénéficier d'une clause d'antériorité dans le système de rente existant.

Pour les membres d’état en uniforme à une date, qui sont devenus membres avant la promulgation d’un tel arrêté, le montant mensuel de leur paye de rente ne peut être inférieur à celui qu'ils auraient reçu en vertu du système d’armé actuel. En effet, ils sont éligibles pour recevoir leur pension militaire de retirement. Cette pension militaire ne peut pas non plus être ajustée au détriment financier du membre. 

Pour les membres des services en uniforme pensionnés à partir d’une date, l'admissibilité et la réception de leur pension de retirement ne peuvent pas être modifiées en vertu d'un changement apporté par la promulgation d'un tel arrêté. La commission de modernisation  n'a formulé aucune recommandation visant à modifier l'admissibilité à la rente après 20 ans.

Cependant, il a recommandé que le Secrétaire à la Défense soit autorisé à modifier l’année de services requis pour façonner le profil des forces relativement aux besoins.

Mais à condition que cela n'impose pas de changements involontaires aux militaires actuels involontaires aux membres d’état existants. Le ministère de la défense a exprimé son opposition à cette proposition et le congrès n'a pas adopté de disposition basée sur cette commission de modernisation. L'éligibilité de 20 ans reste dans la loi actuelle.

Quelle est la pension de l'élément de réserve ?

Il existe de nombreuses similitudes entre les systèmes de rente active et de réserve. Tout d'abord, les membres de la composante de réserve doivent également effectuer 20 ans de contrat qualifiant pour devenir éligible à une prestation de retirement défini.

Ensuite, le système de retirement de la réserve s'accumule aussi au taux de 2,5 % par année équivalente de service qualifiant au moment de l'éligibilité à la rente pour ceux qui sont entrés en service.

La principale différence entre le système de la réserve et celui de l’actif est le système de points utilisé pour calculer la durée de qualification et la durée de service équivalentes. Ainsi que l'âge auquel la rente de la force commence à être versée. En outre, la redondance n'est pas une option pour les réservistes.

Aux fins de la retraite, une année d’activité qualifiante est une année au cours de laquelle un membre de réserviste gagne au moins 50 points de retirement. Les points sont attribués pour une variété d'activités de réserve suivante:

  • un point pour chaque jour de mission active, qui comprend la formation annuelle
  • quinze points par an pour l'appartenance de la réserve prête
  • un point pour chaque période de formation en service inactif
  • un point pour chaque période de travail d'honneur funéraire
  • un point pour chaque tranche de trois heures-crédits accomplies de manière satisfaisante dans le cadre de certains cours militaires par correspondance.

Calcul de la solde des pensions des éléments de réserve

Pour calculer la solde des pensions des éléments de reserve, l’algorithme réel est parallèle au système de mandat actif, mais nécessite un ajustement pour refléter la nature à temps partiel du service de réserve.

Par exemple, prenons le cas d'un lieutenant-colonel de la composante de réserve avec

5 000 points, qui a rejoint la force en janvier 1980 et a été transféré dans la réserve de retirement en 2000 après avoir accompli 20 ans de retirement.

En 2015, après avoir atteint l'âge de 60 ans, et avoir droit à une pension de rente, le processus de l’algorithme de sa pension de retirement serait le suivant :

  • Étape 1 : Diviser le total des points par 360 pour convertir les points en années d’activités équivalentes
  • Étape 2 : Multiplier l’année de services équivalents par le multiplicateur de 2,5 %
  • Étape 3 : Multiplier la base de rémunération par le multiplicateur de la rémunération au retirement afin d’obtenir une rente de retirement mensuelle.

Pour plus de contenus sur l’armée, vêtements et accessoires militaires, venez visiter Surplus-Militaires.


Rejoignez notre armée